A ce livre ont été attribués deux titres: Midrasch de Rabbi Nekhounia ben Haqanah parce que c'est par une parole de ce Rabbi[1][1] qu'il s'ouvre; et Sepher Ha-Bahir, le Livre de la Clarté, en raison de la référence faite par cette parole de Rabbi Nekhounia à Job, 37, 21-22: « Or, maintenant on ne voit pas la claire lumière; elle est dans les nuées; puis, le vent passe et les balaie. Du Nord arrive la Splendeur ».

Cette référence définit le propos du livre: faire que les nuées qui enveloppent la Divinité soient balayées et que paraisse la Splendeur.

Plus précisément, l'objet du Bahir est double: d'une part, il étudie les étapes successives de la Création c'est-à-dire la généalogie des Principes, depuis la Divinité sous son aspect le plus élevé, jusqu'au monde des existants; d'autre part, il suit le cheminement de l'initié en voie de réintégration dans le Principe.

Ces enseignements, le Bahir ne les fournit qu'à mots couverts[2][2] et l'on ne peut les retrouver qu'à la condition de scruter chacun des mots dont il use et aussi de se reporter aux passages de la Bible auxquels il se réfère.

On découvre alors que, contrairement à ce qu'on a pu dire, ce livre n'est nullement décousu, mais, bien au contraire, constitue une construction d'une grande rigueur. Il est même remarquable que les altérations subies par un texte écrit voilà huit siècles n'aient pas réussi à entamer cette cohérence.

 

*Merci au traducteur qui m’a permis de mettre ce texte fondamental sur ce site qui tient à faire place aux « grands livres » de l’humanité.

 

C. G. le 12 février 04

 

 

Le texte



Le Sepher ha-Bahir

Le Livre de la Clarté

 

(Traduction de Gabaon)

 

1

 

Rabbi Nekhounia ben Haqanah dit:

Il est écrit d'une part : « Et maintenant, on ne voit pas la claire lumière; elle est dans les Nuées » (Job 37, 21).

Il est écrit d'autre part : « Il fait de l'obscurité ce qui Le cache » (Psaumes 18, 12). Et il est dit: « Un nuage et une brume épaisse L'entourent » (Psaumes 97, 2).

Contradiction!

Vient la troisième tradition qui concilie les deux autres: « Même l'obscurité n'est pas obscure pour Toi, la nuit brille comme le jour, l'obscurité est comme une grande lumière » (Psaumes 139, 12).

 

2

 

Rabbi Berekhiah dit: Que signifie ce qui est écrit: « Et la terre était thohou et vohou »( Genèse 1, 2)? Que faut-il entendre par « était »?

Qu'elle était déjà thohou

Et que signifie « thohou »?

Une chose qui étonne les fils d'Adam.

Et que signifie « vohou »?

En fait, thohou elle était et elle est retournée au vohou.

Et que signifie « vohou »?

Une chose dans laquelle il y a de la réalité parce qu'il est écrit « vohou, bo Hou », en lui Lui.

 

3

 

Et pourquoi la Thorah commence-t-elle par la lettre Beth, b?

C'est parce qu'elle commence comme bénédiction.

Et d'où savons-nous que la Thorah est appelée Bénédiction?

De ce qu'il est dit : « Et comblé de la bénédiction de YHVH, il héritera de la mer et du Midi (Deutéronome 33, 23). Et la mer n'est rien que la Thorah, ainsi qu'il est dit: « Et elle est plus large que la mer » (Job 11, 9).

Que signifie « comblé de la bénédiction de YHVH?

En fait, en tout lieu où est dite la lettre Beth, b, celle-ci est langue de bénédiction, comme lorsque nous disons: « Bereschith », « Au commencement » (Genèse 1, 1).

Et il n'y a aucun commencement, hormis Sagesse, ainsi qu'il est dit: « Le commencement de la Sagesse, c'est la crainte de YHVH » (Psaumes 111, 10).

Et il n'y a aucune Sagesse, hormis la Bénédiction, ainsi qu'il est dit: Et Elohim bénit Salomon, et il est écrit: « Et YHVH donna la Sagesse à Salomon » (I Rois 5, 26).

Parabole d’un roi qui maria sa fille à son fils, la lui donna en présent et lui dit: Fais avec elle selon ton plaisir.

 

 

 

 

4

 

Et que signifie cette Bénédiction ?

Anciennement, « baroukh Hou », « béni soit-Il » revient à dire ceci qu'anciennement Il est le Berekh, le Genou, ainsi qu'il est écrit: « Car devant Moi fléchira tout genou » (Isaïe 45, 23). Il est le lieu où tout genou fléchit.

Parabole: A quelle chose comparer cela?

A tous ceux qui veulent voir la face du Roi et ne savent pas où se trouve sa maison.

Ils demandent d'abord où est la maison du Roi et ensuite ils demandent où est le Roi.

C'est pourquoi: « Car devant Moi fléchira tout genou », même celui des Très Hauts. « Toute langue prêtera serment » (Isaïe, 45, 23).

 

5

 

Rabbi Rekhoumaï s'assit et questionna: Que signifie ce qui est écrit: « ...et comblé de la bénédiction de YHVH , il héritera de la Mer et du Midi » (Deutéronome 33, 23)?

En fait, en tout lieu la lettre Beth, b, est grandement bénie parce qu'elle est la Plénitude, ainsi qu'il est dit: « ...et comblé de la bénédiction de YHVH ».

Et à partir de là, Il abreuve ceux qui en ont besoin.

Et c'est de la Plénitude qu'Il a pris conseil à l'origine.

Parabole: A quoi comparer la chose? A un roi qui voulait construire son palais avec des roches solides.

Il coupe des rochers et taille les roches et il en jaillit une grande source d'eaux vives.

Le roi dit: Puisqu'il y a pour moi des eaux qui se répandent, je planterai un jardin et nous nous en délecterons, moi et le monde entier.

C'est ce que dit le verset: « Et j'étais à son côté maître d'oeuvre, et je faisais Ses délices jour après jour, me réjouissant devant lui en tout temps » (Proverbes 8, 30).

La Thorah dit: « Deux  mille ans je fus dans le sein du Saint, béni soit-Il, à faire Ses délices », ainsi qu'il est dit: « jour après jour » "(Proverbes 8, 30). Or, un jour du Saint, béni soit-Il, c'est mille ans, ainsi qu'il est dit: « Car mille ans sont à Tes yeux, comme le jour d'hier qui passe » .(Psaumes 90, 4).

A partir de là et par la suite, pour des temps déterminés, ainsi qu'il est dit: « en tout temps » (Proverbes 8, 30), et le reste pour la terre du temps, ainsi qu'il est dit: « Et pour Ma louange, Je me retiendrai pour toi » (Isaïe 48, 9).

Que signifie « et pour Ma louange »?

Ce qui est écrit: « Louange de David: je T'exalterai » (Psaumes 145, 1).

Que signifie louange?

L'explication en est donnée par: « Je T'exalterai ».

Et que signifie exalter?

L'explication en est donnée par: « Je bénirai Ton Nom pour la terre du temps et pour l'éternité » (Psaumes 145, 2).

 

 

6

 

Et que signifie « bénédiction »?

Parabole: A quoi comparer la chose? A un roi qui planta des arbres dans son jardin.

Or, bien qu'il plût abondamment, cela s'absorbait toujours, et même si le sol était humide, cela s'absorbait toujours.

Il fut obligé d'arroser en puisant dans la source, ainsi qu'il est dit: « Le commencement de la Sagesse, c'est la crainte de YHVH. La bonne intelligence pour tous ceux qui font » (Psaumes 111, 10).

Et si tu dis qu'elle manque de quelque chose, voici ce qui est dit: « Sa louange subsiste pour l'éternité » (Psaumes 111, 10).

 

7

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Que signifie ce qui est écrit « ...et comblé de la bénédiction de YHVH, il héritera de la mer et du Midi » (Deutéronome 33, 23)?

Moïse dit ceci: Si tu suis Ses lois, tu hériteras de ce monde-ci et du monde à venir.

Le monde à venir est comparable à la mer, ainsi qu'il est dit: « Et elle est plus large que la mer » (Job 11, 7).

Et ce monde-ci est comparable au Midi, ainsi qu'il est dit: « ...puisque tu m'as donné le pays du Neguev » (Josué 15, 19, ce que le Targoum traduit par « le pays du Sud ».

 

8

 

Ceci encore: Pourquoi le Saint, béni soit-Il, a-t-il ajouté un Hé, h, au nom d'Abraham plutôt qu'une autre lettre?

En fait, ce fut pour que tous les membres de l'homme méritent la vie du monde à venir qui est comparable au jour.

Ce fut comme si en lui l'édifice était achevé, ainsi qu'il est écrit: « Car à Son image Elohim a fait l'Homme » (Genèse 9, 6).

Et Abraham, en guématrie, c'est 248, autant que les membres de l'Homme.

 

9

 

Que signifie ce qui est écrit: « il héritera » (Deutéronome 33, 23 »? Que n'a-t-il dit plutôt: « prends possession, hérite »?

En fait, le Saint, béni soit-Il, est Lui-même compris dans l'ensemble, et cela signifie:  « prends possession de Yah ».

On pourrait comparer cela à un roi qui avait deux trésors et qui mit l'un d'eux en réserve pour la fin des jours.

Il dit à son fils: Prends tout ce qu'il y a dans ces deux trésors.

Le fils dit: Peut-être ne me donnera-t-il pas ce qu'il a mis en réserve.

Il lui dit: Prends le tout.

Telle est la signification de ce qui est écrit: « Il héritera de la mer et du Midi » (Deutéronome 33, 23), et prends possession de Yah, et le tout te sera donné si tu gardes Mes voies.

 

10

 

Rabbi Boun dit: Que signifie ce qui est écrit: « Depuis la terre du temps, je fus fondée, depuis le commencement, avant la terre » (Proverbes 8, 23). Que signifie « depuis la terre du temps »?

Que cela doit être caché au monde tout entier.

Ainsi qu’il est écrit, « Il a mis aussi la terre du temps dans leurs cœurs » (Ecclésiaste 3, 1).

Ne lis pas « la terre du temps », mais « le caché ».

La Thorah dit: J'ai pris les devants pour être le commencement du monde, ainsi qu'il est dit: « Depuis la terre du temps je fus fondée, depuis le commencement ».

Et si tu dis: Quoi? n'est-ce pas la terre qui est antérieure?, la fin du verset répond: « avant la terre ».

La même chose est dite dans « Au commencement Elohim créa les cieux et la terre » (Genèse 1, 1).

Et que signifie « créa »?

Créa tout ce qui est nécessaire à Tout.

Elohim vient ensuite.

Et qu'est-il écrit ensuite? « Les cieux et la terre ».

 

11

 

Et que signifie: « Le Ehohim a fait aussi correspondre l'un à l'autre » (Ecclésiaste 7, 14)?

Il créa le Vohou et mit son lieu dans la Paix, Il créa le Thohou et mit son lieu dans le Mal.

Le Vohou dans la Paix, ainsi qu'il est dit: « Il fait la Paix dans Ses hauteurs » (Job 25, 2).

Ceci nous enseigne que Mikaël, le Prince de la Droite du Saint, béni soit-Il, est eaux et grêle, et que Gabriel, le Prince de la Gauche du Saint, béni soit-Il, est feu.

Et le Prince de la Paix entre les deux fait l'équilibre.

Voilà ce qui véritablement est signifié par ce qui est écrit: « Il fait la Paix dans Ses hauteurs ».

 

12

 

Et d'où tirons-nous que Thohou est dans le Mal?

De ce qu'il est écrit: « Il fait la paix et crée le mal » (Isaïe 45, 7).

Comment cela?

Le Mal vient du Thohou et la Paix du Vohou.

Il créa le Thohou et mit son lieu dans le Mal, ainsi qu'il est dit: « Il fait la paix et crée le Mal ». Il créa le Vohou et mit son lieu dans la Paix, ainsi qu'il est dit: « Il fait la Paix dans Ses hauteurs » (Job 25, 2)..

 

13

 

Rabbi Boun s'assit à son tour et questionna: Que signifie ce qui est écrit: « Il forme la lumière et crée les ténèbres » (Isaïe 45, 7?

En fait, pour la lumière, qui a une substance, il est écrit « Formation ».

Pour les ténèbres, qui n'ont aucune substance, il est écrit « Création ».

Et ceci va de pair avec le dire: « Il forme les montagnes et crée le souffle » (Amos 4, 13).

Si tu préfères, dis: Pour la lumière qui a de la réalité, il est écrit: « Et Elohim dit: Que la lumière soit! » (Genèse 1, 3).

Et il n'y a de réalité que dans le faire: l'Ecriture emploie ici le mot « Formation ».

Pour les ténèbres, qui n'impliquent aucun faire, mais seulement séparation et distinction, l'Ecriture emploie le mot « Création ».

Comme lorsqu'on dit de quelqu'un: « Il a recouvré la santé ».

 

14

 

Pourquoi Beth, b, est-elle fermée de tous côtés et ouverte devant?

Pour t'enseigner qu'elle est la Maison du Monde.

Cela signifie que le Saint, béni soit-Il, est le Lieu du Monde, mais que le Monde n'est pas Son lieu.

Et ne lis « Beth », mais « baïth, maison » puisqu'il est écrit ceci: « Par la Sagesse se construit la maison, par l’Intelligence elle se consolide » (Proverbes 24, 3).

 

15

 

Et à quoi la lettre Beth, b, est-elle ressemblante?

A l'Homme qui a été formé par la Sagesse, parce qu'il est fermé de tous côtés et ouvert sur son devant.

Et Aleph est ouvert sur l'arrière, pour dire: Voici la queue du Beth qui est ouvert à l'arrière.

Car sans cela, l'Homme ne subsisterait pas.

Et sans le Beth dans la queue de Aleph le Monde ne subsisterait pas.

 

16

 

Rabbi Rekhoumaï dit: La grande Lumière a précédé le monde qui « s'entoure de nuée et de brume épaisse » (Psaumes 97, 2), ainsi qu'il est dit: « Et Elohim dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. » (Genèse 1, 3).

Ils lui dirent: Avant la formation d'Israël, Ton fils, Tu lui fais une couronne!

Il leur dit: Oui. Parabole. A quoi comparer la chose? A un roi qui attendait impatiemment un fils et qui trouva une couronne belle, brillante et ointe.

Il s'en réjouit grandement et dit: Elle sera pour mon fils et pour sa tête car elle lui va bellement.

On lui demanda s'il avait connaissance que son fils en serait digne.

Il dit: Tais-toi. C'est ainsi que la chose est montée dans la Pensée et qu'elle est connue, ainsi qu'il est dit: « Et Il combine Ses pensées, etc. » (II Samuel 14, 14).

 

17

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Pourquoi Aleph se trouve-t-il en tête?

Parce qu'il a précédé tout, et même la Thorah.

 

18

 

Et pourquoi Beth est-il près de lui?

Parce qu'il était ce qui vient d'abord.

Et pourquoi a-t-il une queue?

Pour montrer de quel lieu il est venu et il y en a qui disent que c'est à partir de là que le monde subsiste.

 

19

 

Et pourquoi Guimel est-il troisième?

Parce qu'il est troisième et aussi pour faire connaître qu'il comble de bienfaits.

Mais, de son côté, Rabbi Aqiba dit:

Pourquoi Guimel est-il troisième? Parce qu'il est sevré et grandit et subsiste, ainsi qu'il advient qu'on dise: « Et l'enfant grandit et on le sevra. » (Genèse 21, 8).

Il leur dit: Ce sont là mes paroles, car il grandit et comble de bienfaits celui qui se tient présent avec lui et qui est son confident à son côté.

 

20

 

Et pour quelle raison Guimel a-t-il une queue en bas?

Il leur dit: Guimel a une tête en haut et elle ressemble à un canal.

De même que ce canal puise en haut et se vide vers le bas, de même Guimel puise  par la tête et se vide par la queue.

Et voilà Guimel.

 

21

 

Rabbi Yokhanan dit:

Au cours du deuxième jour furent créés les Anges, ainsi qu'il est écrit: « Il a posé sur les eaux Ses chambres hautes » (Psaumes 104, 3)

...et ainsi qu'il est écrit: « Il fait des vents Ses messagers, du feu ardent Ses serviteurs » (Psaumes 104, 4).

Or Rabbi Levitas, fils de Tiberos, dit:

Tout le monde accorde et Rabbi Yokhanan accorde aussi que les eaux étaient déjà, mais que c'est au cours du second jour qu'« Il a posé sur les eaux Ses chambres hautes »

Et qui est-ce?

« Celui qui fait des nuées Son char » (Psaumes 104, 3).

Et qui est-ce?

« Celui qui voyage sur les ailes du vent » (Psaumes 104, 3).

Mais les Envoyés ne furent pas créés avant le cinquième jour.

 

22

 

Tout le monde accorde qu'ils ne furent pas créés le premier jour afin qu'on n'aille pas dire que Mikaël tirait sur le Sud du firmament, Gabriel sur le Nord et que le Saint, béni soit-Il, mettait de l'ordre au milieu.

En fait, « C'est Moi, YHVH, qui fais tout, déploie les cieux à Moi seul, affermis la terre par Moi-même » (Isaïe, 44, 24).

Il est écrit: « qui auprès de Moi? »

C'est Moi, Celui qui a planté cet Arbre afin que s'en réjouisse le monde tout entier, qui a tout affermi sur lui, qui l'a appelé de son nom: Tout, parce que tout est suspendu à lui, que tout se forme à partir de lui, que tout a besoin de lui, que sur lui se portent les regards des guetteurs, que c'est lui qu'on attend, et que c'est de là que s'envolent les âmes supérieures avec joie.

Tout seul J'étais lorsque Je l'ai fait, et aucun Ange ne peut être assez grand pour dire: Moi, je T'ai précédé.

Car, même au moment où J'ai affermi Ma terre, dans laquelle J'ai planté et enraciné cet Arbre, où Je Me réjouissais avec eux et Me réjouissais en eux, qui aurait été auprès de Moi pour que Je lui révèle ce secret qui M'appartient?

 

23

 

Rabbi Rekhoumaï dit: De ta parole nous apprenons que ce qui est nécessaire à ce monde-ci, le Saint, béni soit-Il, l'a créé avant les cieux.

Il lui dit: Oui. Parabole: A quoi comparer la chose?

A un roi qui cherchait à planter un Arbre dans son jardin.

Il regarda attentivement dans tout le jardin pour savoir s'il y avait là une fontaine d'eaux jaillissante pour le soutenir.

Mais il n'en trouva pas.

Il dit: Je vais creuser jusqu'aux eaux, et je ferai sortir une fontaine afin que puisse subsister l'Arbre. Il creusa, et fit sortir une fontaine jaillissante d'eaux vives.

Ensuite il planta l'Arbre.

Et celui-ci s'éleva, et fit des fruits.

Et les racines s'étendirent du fait qu'elles étaient toujours arrosées à l'aide de la fontaine.

 

24

 

Rabbi Yanaï dit: La terre fut créée avant les cieux, ainsi qu'il est dit: « une terre et des cieux » (Genèse 2, 4).

Ils lui dirent: Mais il est écrit: « les cieux et la terre » (Genèse 1, 1).

Il leur dit: A quoi comparer la chose? A un roi qui avait acquis un bel objet précieux, mais qui n'était pas achevé, et auquel il ne donna pas de nom.

Il dit: Je le parachèverai, je redresserai son chaton et son attache et alors je lui donnerai un nom.

Ainsi, il est dit: « Jadis, Tu as fondé la terre ... » et après: « ...et les cieux sont le fait de Tes mains » (Psaumes 102, 26).  

Et il est dit: « Il s'enveloppe de lumière comme d'un manteau, Il déploie les cieux comme une tenture, Il pose sur les eaux Ses chambres hautes, etc. » (Psaumes 104, 2-3).

Et il dit: « Il fait des vents Ses messagers, du feu ardent Ses serviteurs » (Psaumes 104, 4).

Et après: « Il a fondé la terre sur son socle, elle est inébranlable, toujours et jamais, Terre du temps et Eternité » (Psaumes 104, 5).

Une fois qu'Il l'a redressée à partir du chaton, Il l'a consolidée, ainsi qu'il est dit: « inébranlable ».

Et quel est son nom?

Son nom est « Eternité » et son socle est « terre du temps ».

Voilà ce que signifie: « terre du temps et Eternité ».

 

25

 

Rabbi Berekhiah dit: Que signifie ce qui est écrit: Et Elohim dit: Que la lumière soit! Or la lumière avait été » (Genèse 1, 3), et non pas: et la lumière fut?

Parabole d’un roi qui avait un bel objet précieux.

Et il l'avait mis de côté jusqu'à ce qu'il lui eût trouvé un lieu qu'il lui désigna.

C'est ce que veut dire: « Que la lumière soit! Or, la lumière avait été ». Car elle avait été déjà là.

 

26

 

Rabbi Amoraï dit: Que signifie ce qui est écrit: « YHVH est Homme de guerre » (Exode 15, 3)?

Maître Rekhoumaï, fils de Rabbi, lui dit:, N'interroge pas sur une chose aussi simple. Ecoute-moi et je t'instruirai.

Il lui dit:

La chose peut se comparer à un roi qui avait de belles demeures.

Il donna à chacune un nom et chacune était meilleure que l'autre.

Il dit: Je donnerai à mon fils cette demeure qui a nom Aleph, également cette bonne qui a nom Yod, également cette bonne qui a nom Schin.

Que fit-il?

Il les réunit toutes les trois et en fit un nom unique et en fit une maison unique.

Il lui dit: Jusqu'à quand poursuivras-tu tes paroles voilées?

Il lui dit: Mon fils, Aleph, c'est la tête; Yod le suit en second; Schin englobe le Monde tout entier.

Et pourquoi Schin englobe-t-il le Monde tout entier?

Parce qu'il est écrit dans le mot Repentir.

 

27

 

Ses disciples l'interrogèrent: Que signifie Daleth?

Il leur dit: La chose se compare à dix rois qui étaient dans un lieu unique.

Et ils étaient tous riches.

Or, l'un d'entre eux était riche, mais non pas comme chacun d'eux.

Bien que sa richesse fût grande, il fut appelé pauvre par comparaison avec ces riches.

 

28

 

Ils lui dirent: Que signifie Hé?

Il se fâcha et leur dit: Ne vous ai-je pas dit de ne pas m'interroger d'abord sur la dernière chose et ensuite sur la première?

Ils lui dirent: Mais Hé est écrit en dernier.

Il leur dit: Il fallait écrire ceci: Guimel Hé.

Mais alors pour quelle raison est-il écrit : Guimel Daleth?

Parce qu'il fallait écrire: Daleth Hé.

Et c'est pourquoi on a écrit: Guimel Daleth?

Il leur dit: Ils changent de position. Le Guimel -au lieu de Daleth- avec sa tête dans le lieu de Hé, le Daleth avec sa queue, lieu de Hé.

 

29

 

Que signifie Hé?

Il dit: Le hé inférieur et le Hé supérieur.

 

30

 

Ils lui dirent: Que signifie Vav?

Il leur dit: Le Monde fut scellé dans six extrémités.

Ils lui dirent: Mais Vav n'est-il pas un?

Il leur dit: Et n'est-il pas écrit: « Il s'enveloppe de lumière comme d'un manteau » (Psaumes 104, 2)?

 

31

 

Rabbi Amoraï dit: Le Jardin d'Eden, où se trouve-t-il?

Ils lui dirent: Sur la terre.

 

32

 

Rabbi Yschmael questionna Rabbi Aqiba:

Que signifie ce qui est écrit: « eth les cieux et eth la terre » (Genèse 1, 1)? Si eth n'avait pas été dit, nous aurions pu dire que cieux et terre, ce sont des divinités.

Il lui dit:

Tu n'as servi qu'à effleurer le sujet, mais tu n'as pas bien discerné les choses.

Certainement eth sert à inclure soleil et lune, étoiles et planètes. Et eth sert à inclure arbres et végétaux et Jardin d'Eden.

 

33

 

Ils lui dirent: N'est-il pas écrit: « Il a précipité à partir des cieux une terre, beauté d'Israël » (Lamentations 2, 1)? Et n'est-ce pas ainsi qu'ils sont tombés?

Il leur dit: Si vous l'avez lu, ce n'est pas deux fois et si c'est deux fois, ce n'est pas trois.

La chose se compare à un roi, qui avait une belle couronne sur sa tête, un beau vêtement sur ses épaules.

Or, il lui arriva une mauvaise nouvelle.

Il rejeta hors de sa présence la couronne de dessus sa tête et le vêtement.

 

34

 

Ils lui demandèrent: Pourquoi la lettre Kheth a-t-elle la forme d'une porte et est-elle vocalisée avec la petite ouverture?

Il leur dit: Parce que toutes les directions sont voilées, sauf du côté Nord qui est ouvert au bien et au mal.

Ils lui dirent: Au bien? Pourtant, n'est-il pas écrit: « Voici qu'un vent de tempête venait du Nord, un grand nuage, un feu tourbillonnant » (Ezéchiel, 1, 4)?

Et il n'y a pas d'autre feu que l'ardeur de la colère, ainsi qu'il est écrit: « Et un feu sortit de devant YHVH et les dévora et ils moururent » (Lévitique 10, 2).

Il leur dit: Il n'y a pas de difficulté. C'est selon qu'il s'agit du temps où Israël accomplit la Volonté du Lieu, ou de celui où Israël n'accomplit pas la Volonté.

Lorsque Israël n'accomplit pas la Volonté, le feu est proche.

Et lorsqu'il accomplit la Volonté, l'attribut de Miséricorde se tourne vers lui et l'entoure, comme il est dit: « Toi qui pardonnes l'iniquité et passes sur la transgression » (Michée 7, 18).

 

35

 

Parabole: La chose peut se comparer à un roi qui voulait dominer ses serviteurs et les châtier.

Un Ministre se dressa pour en demander la raison.

Il lui dit de quoi il s'agissait.

Il lui dit: Tes serviteurs n'ont jamais fait cette chose-là. Je me porte garant pour eux devant toi, et toi-même tu vérifieras plus tard.

De cette façon ou d'une autre s'apaisa le courroux du roi.

 

36

 

Ses disciples l'interrogèrent et dirent: Pourquoi la lettre Daleth s'épaissit-elle à partir du côté?

Il leur dit: Parce que le sègol est avec une petite ouverture, ainsi qu'il est dit: « les portes du Monde » (Psaumes 24, 7).

Alors, Il plaça Patakh en haut et sègol en bas. Et elle devint épaisse.

 

37

 

Que signifie patakh?

Il a ouvert.

Et que signifie: Il a ouvert.

C'est la direction du Nord, qu'Il a ouverte pour le monde entier. Par le portail par lequel sort le Mal, sort le Bien.

Quel Bien?

Il se moqua d'eux: Ne vous ai-je pas dit que c'est un patakh qatan, une petite ouverture?

Ils lui dirent: Nous l'avons oublié, répète-le nous.

Il répéta, leur disant: La chose pourrait se comparer, à un roi à qui appartenait un trône. Parfois il le prenait dans son bras, parfois sur sa tête.

Ils lui dirent: Pourquoi cela?

Parce qu'il était beau et qu'il y a honte à s'asseoir dessus.

Ils lui dirent: Et où l'a-t-il mis sur la tête?

Il leur dit: dans le Mem ouvert, ainsi qu'il est dit: « La Vérité germera à partir de la terre et la Justice se réfléchira à partir des cieux » (Psaumes 85, 12).

 

38

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Que signifie ce qui est écrit: « YHVH aime les portails de Sion plus que toutes les demeures de Jacob » (Psaumes 87, 2)?

Les portails de Sion sont les Pitkhey Olam, les Portes du Monde.

Or, il n'y a de portail que patakh, ainsi qu'on le dit: « Ouvre-nous les portails de la Miséricorde ».

Ainsi dit le Saint, béni soit-Il: J'aime, quant à Moi, les portails de Sion lorsqu'ils sont ouverts.

Pour quelle raison?

Parce qu'ils sont du côté du Mal.

Et quand les Israélites sont bons devant le Lieu et se montrent dignes qu'ils s'ouvrent au Bien, le Saint, béni soit-Il, les aime plus que toutes les demeures de Jacob qui sont toutes la Paix, ainsi qu'il est dit: « Et Jacob était un homme parfait, demeurant sous les tentes » (Genèse 25, 27).

 

39

 

Parabole des deux fils d’Adam:

L'un est prédisposé à faire mal et fait bien. Et l'autre est prédisposé à faire bien et fait bien. Lequel louera-t-on davantage?

Celui qui a l'habitude de faire mal et fait bien, peut-être lui arrivera-t-il de refaire cette action une seconde fois.

C'est ce que dit le verset: « YHVH aime les portails de Sion plus que toutes les demeures de Jacob » (Psaumes 87, 2), qui sont toutes la Paix, ainsi qu'il est dit: « Et Jacob était un homme parfait, demeurant sous les tentes » (Genèse 25, 27).

 

40

 

Ses disciples lui demandèrent: Que signifie kholem?

Il leur dit: C'est l'âme supérieure.

Et son nom est kholem, parce que si tu l'écoutes, tu fortifieras ton corps pour les temps à venir.

Et si tu te révoltes contre elle, tes maladies frapperont ta tête et aussi sa tête.

 

41

 

Et ils dirent encore que tout rêve est dans le kholem et que toute margarite est dans le kholem, puisqu'il est écrit: « ...et une améthyste » (Exode 28, 19).

 

42

 

Il leur dit: Venez écouter des méditations sur un point-voyelle dans la Loi de Moïse.

Il s'assit et les questionna sur le khiriq.

Il hait les méchants et les punit.

Et, à son côté, sont la jalousie, la haine et la rivalité, ainsi qu'il est écrit: « ...et il grince des dents contre lui » (Psaumes 37, 12).

Ne lis pas: il grince; mais écarte.

Ecarte de toi ces attributs et le Mal s'écartera de toi et de surcroît le Bien s'attachera à toi.

 

43

 

Khiriq: Ne lis pas khiriq, mais chauve.

En fait, tout lieu où s'attache le khiriq demeure chauve, ainsi qu'il est dit: « ...mais Il n'absout pas » (Exode 34, 7).

 

44

 

Et que signifie ce qui est entendu dans la tradition au sujet de ce khiriq, à savoir qu'il désigne « brûler »?

L'explication est: il est le feu qui brûle tous les feux, ainsi qu'il est écrit: « Et le feu de YHVH tomba et dévora l'holocauste et le bois et les pierres et la poussière. Et les eaux qui étaient dans la tranchée, il les absorba » (I Rois 18, 38).

 

45

 

Mar dit: Que signifie ce qui est écrit: « Et tout le peuple voyait les voix et les flammes » (Exode 20, 18)? Mais des voix sont-elles visibles?

En fait, « Et tout le peuple voyait les voix » réfère aux voix dont parle David: « La voix de YHVH est au-dessus des eaux: Très-Haut en gloire, tonne YHVH, etc. » (Psaumes 29, 3). « La voix de YHVH avec force » (Psaumes 29, 4). Et il est dit: « C'est par la force de Ma main que J'ai fait » (Isaïe 10, 13). Et il est dit: « C'est aussi Ma main qui a fondé la terre » (Isaïe 48, 13). « La voix de YHVH avec majesté » (Psaumes 29, 4). Et l'Ecriture dit: « Gloire et Majesté, Son oeuvre et Sa justice subsistent à jamais! » (Psaumes 111, 3). « La voix de YHVH brise les cèdres » (Psaumes 29, 5). C'est l'arc qui brise les bois des cyprès et les bois des cèdres. « La voix de YHVH qui taille les flammes du feu » (Psaumes 29, 7), c'est elle qui fait la paix entre les eaux et le feu, qui taille la force du feu pour l'empêcher d'absorber les eaux et aussi empêche ces dernières de l'éteindre. « La voix de YHVH fait trembler le désert » (Psaumes 29, 8), ainsi qu'il est dit: « Et il fait grâce à Son Messie, à David et à sa postérité à jamais » (Psaumes 18, 51), plus qu'à la sortie du désert. « La voix de YHVH fait enfanter les biches, dépouille les forêts et dans son Temple tous disent: Gloire! » (Psaumes 29, 9). Et il est écrit: « Je vous en conjure, filles de Jérusalem, par les gazelles ou par les biches des champs » (Cantique des Cantiques 2, 7).

Tu as appris ceci: Par sept voix a été donnée la Torah et par elles toutes se révéla le Seigneur du Monde supérieur et c'est par elles qu'ils Le virent.

Et c'est cela qui est signifié par ce qui est écrit: « Et tout le peuple voyait les voix ».

 

46

 

Un premier verset dit: « Il incline les cieux et descend, et une brume épaisse est sous Ses pieds » (II Samuel 22, 10).

Et un autre verset dit: « Et YHVH descendit sur la montagne du Sinaï, sur le sommet de la montagne » (Exode 19, 20).

Et un autre verset dit: « Car c'est à partir des cieux que Je vous ai parlé » (Exode 22, 20).

Comment cela?

Son grand feu sur la terre, c'est une voix.

Et les autres voix sont dans les cieux, ainsi qu'il est écrit: « A partir des cieux Il t'a fait entendre Sa voix pour t'instruire, et sur la terre Il t'a fait voir Son grand feu et Ses paroles, tu les as entendues du milieu du feu » (Deutéronome 4, 36).

Et que signifie ce grand? Et d'où est issue la Parole?

Du milieu du feu, ainsi qu'il est dit: « Et Ses paroles, tu les as entendues du milieu du feu ».

 

47

 

Et que signifie: « Mais vous ne voyiez aucune image, si ce n'est une voix » (Deutéronome 4, 12)?

C'est cela que Moïse a dit comme suit à Israël: « car vous ne voyiez pas toute l'image » (Deutéronome 4, 15).

Une image, et non pas toute l'image.

Parabole: A quoi la chose peut-elle se comparer? A un roi qui se tenait devant ses serviteurs, enveloppé d'un vêtement blanc.

Regarder ses habits n'était pas suffisant pour inspirer la crainte de la Royauté.

Et en outre, le roi était loin et ils entendaient sa voix.

Pouvaient-ils voir sa gorge?

Tu diras non.

Tu en déduis ceci qu'ils voyaient une image et non pas toute l'image.

Et c'est ce que signifie ce qui est écrit: « Et vous ne voyiez aucune image, si ce n'est une voix ».

Et il est écrit: « Vous entendiez la voix des Paroles » (Deutéronome 4, 12).

 

48

 

Un verset dit: « Et tout le peuple voyait les voix » (Exode, 20, 18).

Et un autre verset dit: « Vous entendiez la voix des Paroles » (Deutéronome 4, 12).

Comment cela?

D'abord, ils voyaient les voix.

Et que voyaient-ils?

Les sept voix qu'a dites David (Psaumes 29) et, à la fin, ils entendirent la Parole qui sortait d'entre toutes.

Et cet enseignement selon lequel il y en avait dix?

Ces paroles, dit-on qu'elles furent toutes dites en un seul mot?

Oui, toutes furent dites en un seul mot.

Et ce sont les sept dires correspondant aux sept voix.

Et sur les trois qui restent, il est dit: « Vous entendiez la voix des Paroles, mais vous ne voyiez aucune image, si ce n'est une voix » (Deutéronome 4, 12).

Tu en déduis ceci que tout fut dit en un seul mot.

Et pourquoi? De peur qu'Israël ne fasse l'erreur de dire: d'autres L'ont aidé, ou l'un d'entre les Anges, mais Sa voix à elle seule n'aurait pu être aussi puissante.

Pour cette raison, c'est ainsi qu'Il les répète et les totalise.

 

49

 

Une autre indication afin que les gens ne disent pas: Puisque ces dix dires appartiennent aux dix rois, peut-être n'ont-ils pas pu être proférés sur une seule bouche. Pour cela, il est écrit: « Anokhi, Moi » (Exode 20, 2), lequel les totalise tous les dix.

Et que signifie « les dix rois »?

Les sept voix et les trois dires.

Et que signifie « les dires »?

« Et YHVH t'a fait dire aujourd'hui » (Deutéronome 26, 18).

Et que signifie « ces trois »?

Ainsi qu'il est écrit: « Le commencement de la Sagesse, c'est acquiers la Sagesse et avec toutes tes acquisitions, acquiers l'Intelligence » (Proverbes 4, 7) ainsi qu'il est dit encore: « Et l'âme supérieure de Schadaï leur donne l'Intelligence » (Job 32, 8). C'est l'âme supérieure, celle de Schadaï, qui leur donne l'Intelligence.

Et le troisième, que signifie-t-il?

Comme le disait certain vieillard à certain jeune garçon: Sur ce qui est trop prodigieux pour toi, ne questionne pas et ce qui est hors de ta portée, ne le scrute pas, cherche plutôt les choses qui peuvent te servir de modèles, tu n'as rien à faire avec les choses cachées (Livre de Ben Sira 3, 21 ; Traité Haguiga 13 a).

 

50

 

Il est enseigné: « C'est la Gloire de Eloqim de cacher une chose » (Proverbes 25, 2).

Que signifie « chose »?

D'elle il est dit: « Le commencement de Tes Paroles est Vérité » (Psaumes 119, 160), « Et la Gloire des rois est de scruter une Parole » (Proverbes 25, 2).

Que signifie « parole »?

Ainsi qu'il est écrit: « Une parole prononcée à propos » (Proverbes 25, 11).

Ne lis pas « à propos », mais plutôt « sur ses roues ».

 

51

 

Ses disciples demandèrent à Rabbi Bérékhiah: Nous autorises-tu à faire entendre nos paroles devant toi?

Il ne leur donna pas la permission.

Une autre fois, il leur donna la permission et c'était dans l'intention de les racheter au cas où ils se seraient bien préparés pour cette occasion.

Un jour, pour les racheter, il leur dit: Faites-moi entendre votre sagesse.

Ils commencèrent leur propos: « Au commencement » (Genèse 1, 1), voilà la première chose.

« Et le souffle, devant Moi s'éteindrait, et les âmes supérieures que j'ai faites » (Isaïe 57, 16).

« Le ruisseau d'Elohim déborde d'eaux » (Psaumes 65, 10).

Que signifie ruisseau?

Ainsi nous as-tu enseigné, notre Maître, qu'Il a pris les eaux du Commencement, les a partagées et en a mis une moitié dans le firmament et une moitié dans la mer Océan.

C'est ce que dit le verset: « Le ruisseau d'Elohim déborde d'eaux ».

Et c'est grâce à elles que l'homme se consacre à l'étude de la Thorah, ainsi que le dit Rabbi Khama: C'est par le mérite de ses oeuvres charitables que l'homme se consacre à l'étude de la Thorah, de même qu'il est écrit: « Ah! vous tous qui avez soif, venez aux eaux, et vous qui n'avez pas d'argent, venez, achetez et mangez » (Isaïe, 55, 1).

Venez à Lui et Il vous comblera de bienfaits, et achetez et mangez.

 

52

 

Une autre explication: « Et vous qui n'avez pas d'argent » (Isaïe 55, 1), venez à Lui, car Il a de l'argent près de Lui, ainsi qu'il est écrit: « A Moi l'argent et à Moi l'or » (Aggée 2, 8).

Que signifie « A Moi l'argent et à Moi l'or »?

Parabole: La chose se compare à un roi qui avait deux trésors, l'un d'argent et l'autre d'or.

Il plaça celui d'argent dans sa droite et celui d'or dans sa gauche.

Il dit: Celui-ci sera tout prêt et facile à dépenser et fera ses oeuvres paisiblement, et c'est lui qui sera dévolu aux pauvres et il les guidera paisiblement.

C'est ce que dit le verset: « Ta droite, YHVH, s'illustre par sa force » (Exode 15, 6).

S'il se réjouit de sa part, bien, et sinon, « Ta droite, YHVH, écrase l'ennemi » (Exode 15, 6)..

Que signifie: « Ta droite, YHVH, écrase l'ennemi »?

Il leur dit: Ceci, c'est l'or, ainsi qu'il est écrit: « A Moi l'argent et à Moi l'or ».

 

53

 

Et pourquoi s'appelle-t-il de son nom or?

Parce que en lui sont englobés trois principes:

Mâle, et c'est le Zaïn.

L’Ame et c'est le Hé, et cinq noms sont à l’Ame: le souffle, l’âme vivante, l’âme une, l’âme végétative, l’âme supérieure.

Quelle est sa fonction dans Hé?

Et elle est un trône pour Zaïn, ainsi qu'il est dit: « Car un supérieur veille au-dessus d'un supérieur » (Ecclésiaste 5, 7).

Et le Beth, lui, assure leur permanence, ainsi qu'il est dit: « Au commencement créa » (Genèse 1, 1).

 

54

 

Et quelle est sa fonction ici?

Parabole: La chose se compare à un roi qui avait une fille bonne, agréable, belle et parfaite.

Et il la maria à un fils de roi.

Il la vêtit, la couronna, la para et la combla de dons.

Est-il possible au roi de s'installer hors de sa maison?

Tu as dit: non.

Lui est-il toujours possible de s'installer tout le jour avec elle?

Tu as dit: non.

Comment faire?

Il fit une fenêtre entre lui et elle.

Et chaque fois que la fille avait besoin de son père ou le père de sa fille, ils communiquaient ensemble à travers la fenêtre.

C'est ce que dit le verset: « Toute glorieuse est la fille du roi dans son intérieur à cause des sertissures d'or de sa robe » (Psaumes 45, 14).

 

55

 

Et qu'est-ce que ce Beth?

Ainsi qu'il est écrit à la fin: « Par la Sagesse se construira la maison » (Proverbes 24, 3)..

Il n'est pas dit: « se construit », mais: « se construira ».

C'est dans l'avenir que le Saint, béni soit-Il, la construira.

Et Il la parera deux mille fois plus qu'elle ne l'était.

Aussi disons-nous: Pourquoi la Thorah commence-t-elle par Beth?

Ainsi qu'il est écrit: « Et j'étais à Son côté comme Son maître d'oeuvre, et je faisais Ses délices jour après jour » (Proverbes 8, 30), deux mille ans qui sont le Commencement.

Deux? Mais l'Ecriture dit: sept, ainsi qu'il est écrit: « Et la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil et la lumière du soleil deviendra sept fois plus vive » (Isaïe 30, 26)... et ainsi nous disons: de même que le soleil sept fois, de même la lune sept fois.

Moi, je dis: deux mille.

 

56

 

Ils lui dirent: Jusqu'ici, cinq. A partir d'ici, qu'est-ce qui suit?

Il leur dit: Moi, je vous explique d'abord l'or.

Que signifie « or »?

Ceci nous enseigne que c'est de lui que provient la Rigueur.

Or, si tu écartes tes paroles à droite ou à gauche, il sera sur ses gardes vis-à-vis de toi.

 

57

 

Que signifie ce qui est écrit: « Et la lumière de la lune sera comme la lumière du soleil et la lumière du soleil deviendra sept fois plus vive, comme la lumière des sept jours » (Isaïe 30, 26)?

Il aurait fallu dire ce que sont ces sept jours.

En fait, il s'agit de ces jours dont il est écrit: « ...car six jours a faits YHVH, etc. » (Exode 31, 17).

Il lui dit: C'est ainsi que je l'ai reçu de la tradition: « ...car six jours a faits YHVH ».

C'est comme si l'on disait: Six beaux vases a faits le Saint, béni soit-Il.

Et quels sont-ils?

Les cieux et la terre.

Mais ils sont sept!

Et il est écrit ceci: « ...et au jour septième Il a chômé et repris haleine » (Exode 31, 17).

Que signifie « ...et Il a repris haleine »?

Cela nous enseigne que le jour du Schabath maintient toutes les âmes, ainsi qu'il est dit: « ...et Il a repris haleine ».

 

58

 

Une autre explication: Cela nous enseigne que à partir de là s'envolent les âmes supérieures, en analogie avec ce qui est dit: « ’...et Il a repris haleine » (Exode 31, 17) …pour mille générations, ainsi qu'il est dit: « La parole qu'Il a promulguée pour mille générations » (Psaumes 105, 8), et ainsi qu'il est répété: « qu'Il a conclue avec Abraham » (Psaumes 105, 9).

Et que signifie « qu'Il a conclue »?

Il a conclu avec lui une Alliance entre les dix doigts de ses mains et les dix doigts de ses pieds.

Abraham eut honte.

Le Saint, béni soit-Il, lui dit: « Je, voici mon Alliance avec toi. Par elle, tu seras père d'une multitude de nations » (Genèse 17, 4).

 

59

 

Et que signifie: « cieux » (Exode 31, 17)?

Cela nous enseigne que le Saint, béni soit-Il, limita le feu et les eaux, traça entre eux une frontière et fit à partir d'eux le commencement de Ses Paroles, ainsi qu'il est écrit: « Le commencement de Tes Paroles est Vérité » (Psaumes 119, 160).

Or voici ce qui est écrit: cieux: là les eaux; feu et eaux.

Ils lui dirent: Jusqu'ici, « Il fait la Paix dans Ses hauteurs » (Job 25, 2).

Il a accordé que Paix et Amour soient parmi eux, Il accordera que Paix et Amour soient parmi nous.

 

60

 

 

Et nous disons encore: « Sept fois par jour je célèbre Tes louanges pour les arrêts de Ta Justice » (Psaumes 119, 164).

Ils lui dirent: Quels sont-ils?

Il leur dit: Vous n'avez pas examiné mes paroles.

Sortez, examinez-les et vous trouverez.

 

61

 

Ils lui demandèrent: Que signifie Tsadé?

Il leur dit: C’est avec Noun et Yod qu’est fait Tsadé.

De même, chacune de ses deux moitiés est faite de Noun et de Yod.

C’est ce que dit le verset: « Et le Juste est le fondement du Monde »  (Proverbes 10, 25)

 

62

 

Ils lui demandèrent: Que signifie ce qui est écrit: Et il l'emmena au Champ des Guetteurs » (Nombres 23, 14)? Que signifie « Champ des Guetteurs »?

Ainsi est-il écrit: « Viens, mon bien aimé, sortons dans le champ » (Cantique des Cantiques 7, 12).

Que signifie: « le champ »?

Ne lis pas: « le champ », mais « le chant ».

Et que signifie: « le Chant »?

Il leur dit: son coeur s'adresse au Saint, béni soit-Il: « Viens, mon bien aimé, sortons dans le champ » nous promener afin que je ne demeure pas toujours en un seul lieu

 

63

 

Et que signifie « son cœur »?

Il leur dit: C'est ainsi que Ben Zoma s'égare, et vous avec lui.

Le coeur, c'est trente-deux et ceux-ci étaient cachés et c’est avec eux qu’a été créé le Monde.

Que signifie 32?

Il leur dit: 32 sentiers.

Parabole du roi qui était dans les chambres des chambres.

Et les chambres étaient au nombre de 32.

Et pour toute chambre il y avait un sentier.

Serait-il convenable à ce roi de faire entrer tout le monde dans sa chambre en suivant ses sentiers?

Tu as dit: non.

Lui serait-il convenable d'exposer ses perles, ses sertissures, ses lieux cachés, ses trésors et ses belles choses?

Tu as dit: non.

Que fit-il?

Il avisa sa fille et réunit en elle tous les sentiers en les plaçant dans son vêtement. Et celui qui veut entrer à l'intérieur, regarde ceci.

Il la maria à un roi et même la lui donna en cadeau.

A cause de son grand amour pour elle, il l'appelait parfois « ma sœur » car ils venaient du même lieu, parfois il l'appelait sa fille car elle est sa fille, et parfois il l'appelait: « ma mère ».

 

64

 

Et en outre, il n'y a en effet pas de droit s'il n'y a pas de Sagesse car voici ce qui est dit: « Et YHVH donna la Sagesse à Salomon » (I Rois 5, 26).

Et c'est ensuite qu'il rendit la justice selon les règles, ainsi qu'il est dit: « Et tout Israël entendit l'arrêt qu'avait prononcé le roi et ils furent saisis de respect pour le roi, car ils avaient vu que la Sagesse d'Elohim était au fond de lui pour faire cet arrêt » (I Rois 3, 28).

 

65

 

Et quelle sagesse le Saint, béni soit-Il, a-t-Il donnée à Salomon?

Salomon porte le nom du Saint, béni soit-Il, en conformité avec ce que nous disons: Chaque « Salomon » qui est dit dans le Cantique des Cantiques est saint, à l’exception d’un seul.

Le Saint, béni soit-Il, lui dit ceci: Puisque ton nom est comme celui de ma Gloire, Je te donne Ma fille.

Mais elle était déjà mariée!

Disons plutôt qu’elle lui fut donnée en cadeau, ainsi qu’il est écrit: « Et YHVH donna la Sagesse à Salomon » (I Rois 5, 26), sans précision.

Et où est la précision?

Ailleurs, là où il est dit: « car ils avaient vu que la Sagesse d’Elohim était au fond de lui pour faire cet arrêt » (I Rois 3, 28).

Ce qui veut dire que c’est cette Sagesse que lui donna Elohim et qu’elle est avec lui, dans sa chambre, elle est « au fond de lui pour faire cet arrêt ».

Que signifie: « pour faire cet arrêt »?

En fait, chaque fois que l’Homme fait arrêt, la Sagesse d’Elohim est au fond de lui.

Celle-ci est son aide et ce qu’il y a de plus profond en lui et sinon, elle s’éloigne de lui, et non seulement cela, mais encore elle le punit, ainsi qu’il est écrit: « Je vous punirai, Moi aussi » (Lévitique 26, 28).

 

66

 

Rabbi Rekhoumaï dit: Que signifie ce qui est écrit: « Moi aussi » (Lévitique 26, 28)?

N’est-ce pas seulement le Saint, béni soit-Il, qui dit: « Je vous punirai » (Lévitique 26, 28)?

La Communauté d’Israël dit: N’allez pas vous imaginer que j’irais demander miséricorde pour vous, en fait moi aussi je vous punirai.

Il ne suffit pas que je sois le Seigneur de la justice, mais moi aussi je vous punirai.

 

67

 

Que signifie « sept fois pour vos péchés » (Lévitique 26, 28)?

En fait, la Communauté d'Israël dit: « Je vous punirai, moi aussi » (Lévitique 26, 28).

Ceux au sujet desquels il est dit: « Sept fois par jour, je célèbre Tes louanges » (Psaumes 119, 164), ils lui tiennent compagnie et disent: Nous aussi, les sept,.bien qu'il se trouve parmi nous quelqu'un qui se tourne vers le mérite et le bien, nous aussi, nous te renverserons et punirons.

Pour quelle raison?

A cause de vos péchés.

Et si vous revenez à Moi, à coup sûr Je reviendrai à vous, ainsi qu'il est écrit: « Revenez à Moi, et à coup sûr Je reviendrai à vous » (Malachie 3, 7).

« Et Je reviendrai » n'est pas dit, mais « à coup sûr, Je reviendrai vers vous », en même temps que vous, et nous implorerons ensemble miséricorde de la part du Roi.

Et que dit le Roi?

« Revenez, fils rebelles, Je guérirai vos égarements » "(Jérémie 3, 22). « Revenez et faites revenir » (Ezéchiel 18, 30).

Que signifie « Revenez et faites revenir »?

En fait, revenez et demandez à ces Sept qu'ils reviennent avec vous.

C'est ce que veut dire ce qui est écrit: « et faites revenir »...ceux qui ont dit: « sept fois pour vos péchés ».

 

68

 

 

Ses disciples demandèrent à Rabbi Rekhoumaï: Que signifie ce qui est écrit: « Prière de Habacuq sur les lamentations » (Habacuq 3, 1)? « Prière... »? Il aurait fallu dire « louange ».

En fait, quiconque détourne son coeur des occupations du monde et tourne son regard vers l'Oeuvre du Char, est reçu devant le Saint, béni soit-Il, comme s'il avait prié toute la journée, ainsi qu’il est dit: « Prière ».

Que signifie « lamentations »?

La même chose que ce qui est écrit: « Et que par amour pour elle tu sois errant, toujours » (Proverbes 5, 19.

Et que signifie cela?

L'Oeuvre du Char, ainsi qu'il est écrit: « YHVH, j'ai entendu ce que Tu as donné à entendre et j'ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2).

 

69

 

Une autre explication: Que signifie ce qui est écrit: « YHVH, j'ai entendu ce que Tu as donné à entendre et j'ai été pris de crainte, etc » (Habacuq 3, 2)? Pour quelle raison, lorsqu'il dit: « ce que Tu as donné à entendre », dit-il: « j'ai été pris de crainte », alors que lorsqu'il dit: « au cours des années » (Habacuq 3, 2), il ne dit pas: « j'ai été pris de crainte »?

En fait, « ce que Tu as donné à entendre » m'a inspiré de la crainte.

Et que signifie « ce que Tu donnes à entendre »?

Lieu où l'on entend.

Et pour quelle raison dit-il: « j'ai entendu »? Il aurait dû dire: « j'ai compris ».

La chose est comparable à ce qui est écrit: « Nation dont tu n'entends pas la langue » (Deutéronome 28, 49).

 

70

 

Et pourquoi dit-il: « J'ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2)?

Parce que l'oreille est à la ressemblance de la lettre Aleph et Aleph est la tête de toutes les lettres.

Et non seulement cela, mais encore Aleph donne leur subsistance à toutes les lettres et Aleph ressemble au cerveau.

Qu'est-ce que Aleph?

Quand tu t'en souviens, tu ouvres la bouche.

Ainsi de la Pensée, quand tu penses à l'Infini et à la Perfection.

Et de l'Aleph sont sorties toutes les lettres.

Or, ne vois-tu pas qu'il est à leur commencement et qu'il est dit: « Et YHVH est à leur tête » (Michée 2, 13)?

C'est parce que nous savons que tout Nom qui s'écrit avec Yod Hé Vav Hé est propre au Saint, béni soit-Il, et est sanctifié dans le Saint.

Et que signifie « dans le Saint »?

Dans le saint Heykhal.

Et où se trouve le Saint Heykhal?

On dit qu'il est dans la Pensée et c'est là Aleph.

C'est ce que veut dire le verset: « YHVH, j'ai entendu ce que Tu as donné à entendre et j'ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2).

 

71

 

Et ainsi dit Habacuq: Je savais que ma prière a été reçue avec plaisir.

Moi aussi, j'ai eu plaisir.

Mais, lorsque je suis arrivé à certain Lieu caché et que j'ai compris ce que Tu donnes à entendre, j'ai été pris de crainte.

C'est de cela qu'il s'agit dans: « YHVH, Ton oeuvre, au cours des années fais-la vivre » (Habacuq 3, 2) dans Ton unité.

Parabole: Cela pourrait se comparer à un roi, Maître merveilleux et caché, qui entre dans la maison et donne des ordres afin qu'on ne cherche pas après lui.

Voilà pourquoi celui qui le cherche est terrifié à la pensée que le roi sait qu'il a transgressé son commandement.

Et c'est pour cela qu'il est dit: « ...j'ai été pris de crainte; YHVH, Ton oeuvre, au cours des années fais-la vivre ».

Ainsi dit Habacuq: Puisque Ton Nom est comme Toi et qu'en Toi est Ton Nom, « Ton oeuvre, au cours des années fais-la vivre ».

 

72

 

Autre explication: Ton oeuvre, au cours des années fais-la vivre » (Habacuq 3, 2).

Parabole: Cela pourrait se comparer à un roi qui avait une bonne margarite et c'était le délice de son Royaume.

Et lorsqu'il était joyeux, il l'embrassait, l'étreignait, la mettait sur sa tête et l'aimait.

Habacuq dit: Même si les Anges sont avec toi, c'est cette margarite qui est le délice en ton monde.

C'est de cela qu'il s'agit dans: « ...au cours des années fais-la vivre ».

Qu'entend-on dans la langue ancienne par « années »?

Ainsi qu'il est dit: « Et Elohim dit: Que la lumière soit » (Genèse 1, 3).

Et il n'y a de lumière que le jour, ainsi qu'il est écrit: « ...le grand luminaire pour l'empire du jour et le petit luminaire pour l'empire de la nuit » (Genèse 1, 15).

Or, les années procèdent des jours.

C'est ce que veut dire le verset: « ...au cours des années fais-la vivre », au sein de cette margarite qui engendre les années.

 

73

 

Mais il est écrit: « D'Orient Je ferai venir ta semence » (Isaïe 43, 5). Et le Soleil paraît à l'Orient.

Et tu dis que la margarite est jour!

Quant à moi, je n'ai pas dit autre chose que: « Et il y eut un soir et il y eut un matin: jour » (Genèse 1, 5).

C'est ce que veut dire le verset: « Dans le jour où YHVH Elohim fit la terre et les cieux » (Genèse 1, 5).

 

74

 

Mais il est écrit: « Il fait de l'obscurité ce qui Le cache; de tout ce qui L'entoure Ses cabanes; des eaux noires les Nuées » (Psaumes 18, 12).

Il leur dit: Il est écrit à leur sujet: « Nuées, laissez déferler la Justice » (Isaïe 45, 8).

La Justice, c'est cet attribut de la Rigueur destinée au monde, dont il est dit: « Justice, justice tu rechercheras » (Deutéronome 16, 20)et il est écrit: « ...afin que tu vives et que tu aies la terre en héritage » (Deutéronome 16, 20).

Si tu te juges toi-même, tu vivras, et sinon, c'est elle qui te jugera et ses réparations se feront malgré toi.

 

75

 

Que signifie « justice, justice » (Deutéronome 16, 20), deux fois?

Il leur dit: « Avec la substance de l'éclat qui Lui fait face... » (Psaumes 18, 13).

Le premier « justice » est la Justice proprement dite.

Et c'est la Schekinah, de même qu'il est écrit: « La justice passait la nuit auprès d'elle » (Isaïe 1, 21).

Et que signifie le second « justice »?

C'est là la justice qui remplit les justes de terreur.

Et cette justice, est-ce ou non la tsedaqah?

Il leur dit: Non.

Et pour quelle raison?

Il faut l'entendre comme ce qui est écrit: « Il a revêtu la tsedaqah comme une cuirasse et le tsedeq était le casque de la victoire sur Sa tête » (Isaïe 59, 17).

Et Sa tête n'est rien d'autre que la Vérité, ainsi qu'il est dit: « Le commencement de Ta parole est Vérité » (Psaumes 119, 160).

Or la Vérité n'est rien d'autre que la Paix, ainsi qu'il est écrit: « Car il y aura Paix et Vérité durant mes jours » (Isaïe 39,8).

Est-il possible qu'un homme parle ainsi?

En fait, Ezéchias parle ainsi: Cette mesure que Tu as donnée à David, mon père, c'est la moitié de mes jours, et Paix et Vérité sont la moitié de mes jours.

C'est à cela qu'il pense en disant « mes jours ». Car, il pense que Paix et Vérité et avec elles « mes jours », forment un seul tout, puisqu'il est écrit: « Paix » (Isaïe 39,8).

« Et il y eut un soir et il y eut un matin: jour un » (Genèse 1, 5).

Quoi, le jour est Paix?

Lui aussi, il rechercha la Paix, ainsi qu'il est dit: « Paix et Vérité seront pendant mes jours » (II Rois 20, 19).

Grâce à cette mesure, que Tu as donnée à David, mon père, ainsi qu'il est écrit: « ...et son trône sera comme le soleil devant moi » (Psaumes 89, 7).

 

76

 

Et que signifie: « au cours des années fais connaître »? (Habacuq 3, 2)

Il parla ainsi: Je connaissais que Tu es le Très-Haut, le Saint, béni soit-Il, ainsi qu'il est écrit: « Qui est comme Toi, illustre en Sainteté? » (Exode 15, 11)

Et la Sainteté est en Toi et Tu es dans la Sainteté.

Néanmoins, « au cours des années fais connaître ».

Que signifie: « fais connaître »?

Accorde Ta miséricorde, ainsi qu'il est écrit: « Alors Elohim vit les fils d'Israël et Elohim connut » (Exode 15, 11).

Que signifie: « et connut »?

Parabole: Ceci peut se comparer à un roi qui avait une belle femme dont il avait des enfants.

Il les aimait et les élevait.

Or, ils sortirent de la voie droite pour gagner les sommets du mal.

Il les détesta et détesta leur mère.

Leur mère leur dit et répéta:

Mes fils, pourquoi faites-vous ainsi, au point que votre père me déteste et vous déteste?

...jusqu'à leur inspirer du regret et les faire se tourner vers la volonté de leur père.

Il vit qu'il en allait ainsi et les aima comme au début.

Et il se souvint de leur mère.

C'est ce que veut dire le verset: « Et Elohim vit, etc., et Il connut, etc. », et il est écrit: « au cours des années, fais connaître ».

 

77

 

Et que signifie: « ...dans la colère, souviens-Toi de la Miséricorde » (Habacuq 3, 2)?

Il dit: Lorsque les enfants pécheront contre Toi et que Tu T'irriteras contre eux, « souviens-Toi de la Miséricorde ».

Mais que signifie: « souviens-Toi de la Miséricorde »?

De celui qui dit: « Je T'aime, YHVH, ma force » (Psaumes 18, 2).

...et Tu lui donnes cette mesure qui est la Schekinah d'Israël.

Il Se souvient de son fils qui héritait et Il lui a donné, ainsi qu'il est écrit: « Et YHVH donna la Sagesse à Salomon » (I Rois 5, 26).

Et Il Se souvient de leur père Abraham, ainsi qu'il est écrit: « Semence d'Abraham, Mon ami » (Isaïe 41, 8)..

« Au cours des années fais connaître » (Habacuq 3, 2).

 

78

 

Et d'où savons-nous qu'Abraham avait une fille?

Ainsi qu'il est écrit: « Et YHVH avait béni Abraham en tout » (Genèse 24, 1).

Et il est écrit: « Tout ce qui est appelé de Mon Nom, pour Ma Gloire Je l'ai créé, Je l'ai formé, Je l'ai fait » (Isaïe 43, 7).

Cette bénédiction était-elle sa fille ou ne l'était-elle pas?

Oui, elle était sa fille.

Parabole: La chose peut se comparer à un roi qui avait un serviteur parfait et accompli devant lui.

Il le soumit plusieurs fois à des épreuves.

Il eut le dessus sur toutes.

Le roi dit: Que donnerai-je à ce serviteur ou encore que ferai-je pour lui?

Il dit: Rien d'autre que ceci: je le dirigerai vers mon grand frère afin qu'il le conseille, le garde et le glorifie.

Le serviteur retourna auprès du grand frère et apprit ses vertus.

Le frère l'aima beaucoup et l'appela son ami, ainsi qu'il est écrit: « Semence d'Abraham, mon ami » (Isaïe 41, 8).

Il dit: Que lui donnerai-je ou encore que ferai-je pour lui?

Voici un beau vase que j'ai fait.

J'y ai déposé de belles margarites.

Rien n'est semblable à ces richesses de rois.

Je les lui donnerai et il sera digne en son lieu.

C'est ce que veut dire le verset: « Et YHVH avait béni Abraham en tout ».

 

79

 

Une autre explication:, « J'ai entendu ce que Tu as donné à entendre et j'ai été pris de crainte » (Habacuq 3, 2): J'ai compris ce que Tu as donné à entendre et j'ai été pris de crainte.

Qu'a-t-il compris pour qu'il soit pris de crainte?

Il a compris la Pensée, du Saint, béni soit-Il.

De même que la pensée n'a point de limite, puisque l'homme médite et descend jusqu'à l'extrémité du monde, de même l'oreille n'a pas de limite et ne se rassasie pas, ainsi qu'il est écrit: « Et l'oreille ne se rassasie pas d'entendre » (Ecclésiaste 1, 8).

Et que signifie le Zaïn dans l'oreille? Pour quelle raison?

Parce que l'oreille ressemble à la lettre Aleph et parce que Aleph enferme les essences des dix Commandements.

C'est pour cela que « l'oreille ne se rassasie pas d'entendre ».

 

80

 

Et que signifie le Zaïn qui est écrit dans « oreille »?

Nous disons ceci: Tout ce qu'a mis le Saint, béni soit-Il, dans son monde a un nom qui vient de ses travaux, ainsi qu'il est écrit: « Et telle toute âme vivante serait nommée par Adam, tel serait son nom » (Genèse 2, 19).

C'est-à-dire: c'est son corps qui était ainsi.

Et d'où savons-nous que le nom, c'est son corps?

De ce qu'il est écrit: « La mémoire du juste est destiné à la bénédiction, et le nom des méchants tombera en pourriture » (Proverbes 10, 7).

Est-ce son nom qui tombe en pourriture? En fait, n'est-ce pas son corps?

En l'occurrence, son corps également.

 

81

 

Dis-nous par un exemple ce que cela signifie.

Par exemple racine où Schin ressemble à la racine de l'arbre.

Mais en ce qui concerne resch?

Tout arbre est courbe.

Mais le second Schin, quel est le sens de sa fonction?

Il est destiné à t'enseigner que si tu prends une branche et que tu la plantes, elle redevient racine.

Zaïn, quel est le sens de sa fonction?

Il représente autant que de jours de la semaine pour t'enseigner que chaque Jour a sa force propre.

Mais quel est le sens de sa fonction ici?

Il est destiné à t'enseigner les racines.

De même qu'il y a une grande Sagesse dans l'oreille et qui va au Sans Limite, de même il y a une force dans tous les membres.

 

82

 

Et que signifie « membres »?

Ce sont les sept qui sont dans l'Homme, ainsi qu'il est écrit: « ...car à l'image d'Elohim, Il a fait l'Homme » (Genèse 9, 6) et il est écrit: « A l'image d'Elohim, Il l'a créé » (Genèse 1, 27) dans tous ses membres et dans toutes ses parties.

Pourtant, nous disons qu'ils sont six.

A quoi comparer cela?

A « Il S'enveloppe de lumière comme d'un manteau » (Psaumes 104, 2) puisque le Vav n'est rien d'autre que les six extrémités.

Il leur dit: L'Alliance de la circoncision et la femme de l'Homme, nous les comptons pour un; ses deux mains, trois; sa tête et son tronc, cinq; ses deux jambes, sept, et des forces dans les cieux leur correspondent, ainsi qu'il est écrit: « Le Ehohim a fait correspondre l'un à l'autre » (Psaumes 104, 2).

Et voilà les Jours.

« Car six Jours YHVH fit, les cieux et la terre » (Exode 31, 17), et il n'est dit pas « en six jours ».

Ceci enseigne que chacun des Jours a sa force propre.

 

83

 

Et que signifie Noun?

Il est destiné à t'enseigner que le cerveau est la quintessence de ce filet qu'est la colonne vertébrale et que c'est de là qu'elle aspire sans cesse.

N'était le filet de la colonne vertébrale, le cerveau ne subsisterait pas.

Et sans cerveau, le tronc ne subsisterait pas car tout le tronc est ordonné aux besoins du cerveau.

Et si le tronc ne subsiste pas, le cerveau ne subsiste pas.

Pour cela, le filet de la colonne vertébrale se vide dans tout le tronc à partir du cerveau.

C'est là le Noun courbé.

Mais c'est le Noun, allongé.

Le Noun allongé est toujours destiné à la fin du mot pour t'enseigner que le Noun allongé englobe le courbé et l'allongé.

Cependant, le courbé est fondement.

C'est pour t'enseigner que le Noun allongé, englobe le mâle et la femelle.

 

84

 

Mem ouvert: que signifie le Mem ouvert?

Il englobe le mâle et la femelle.

Le mem fermé, que signifie-il?

Il est fait sur le modèle du ventre depuis le haut

Mais Rabbi Rekhoumaï dit que le ventre est sur le modèle du Teth.

Lorsqu'il dit, lui: sur le modèle du Teth, c'est de l'intérieur; lorsque je dis, moi: sur le modèle du Mem, c'est de l'extérieur.

 

85

 

Et que signifie Mem?

Ne lis pas Mem, mais eaux.

De même que les eaux sont humides, de même le ventre est toujours humide.

Et pour quelle raison le Mem ouvert englobe-t-il le mâle et la femelle alors que le fermé est mâle?

C'est pour t'enseigner que la quintessence du Mem, c'est le mâle et que s'ajoute à l'ouverture de celui-ci la femelle.

De même que ce mâle n'engendre que par l'ouverture, de même le mem fermé n'engendre que par l'ouverture.

Et de même que la femelle n'engendre que par ouverture et fermeture, de même fait le Mem, fermé, puis ouvert.

 

86

 

Mais qu'avais-tu en vue en magnifiant le Mem au regard de l'ouvert et du fermé?

C'était pour ce que nous avons dit: Ne lis pas: mem, mais eaux.

Et la femme est froide et pour cela doit être réchauffée par le mâle.

Et qu'avais-tu en vue en magnifiant le Noun au regard du courbé et de l'allongé?

Ainsi qu'il est écrit: « Devant le soleil, que fleurisse Son nom » (Psaumes 72, 17), fait des deux noun, le noun courbé et l'allongé.

Et cela doit s'accomplir par le mâle et la femelle.

 

87

 

Il est écrit: « Et l’oreille ne se rassasie pas d’entendre » (Ecclésiaste 1, 8).

Et il est écrit: « Et l’oeil ne se rassasie pas de voir » (Ecclésiaste 1, 8).

Ceci enseigne que les deux puisent dans la Pensée.

Et que signifie « Pensée »?

Un roi dont a besoin tout ce qui a été créé, dont ont besoin les mondes, dans les sphères supérieures et dans les inférieures.

 

88

 

Que signifie ceci que nous disons: « monter dans la Pensée »? Car nous ne disons pas « descendre ».

Nous disons cela parce que, dans la vision du Char, le contemplateur descend, puis monte.

C'est que, disons-nous, le contemplateur est dans la vision du Char.

Le Targoum traduit « vision » par « poste de guet ».

Et nous disons: « Et le lion clamera: Au poste de garde, Seigneur! » (Isaïe 21, 8.

Mais dans la Pensée, il n'y a pas de vision du tout et il n'y a pas de limites du tout.

Or en tout ce qui est sans limite ni fin, il n'y a point de descente.

De même, nous disons qu'un tel est descendu « jusqu'au fin fond de la connaissance de son compagnon », mais non pas « au fin fond de sa pensée ».

 

89

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Que signifie ségol?

En fait, son nom est ségolah lorsqu'il est placé en haut après zarqa.

Pourquoi zarqa?

Il est comme son nom puisqu'il est jeté à la manière d'une chose qu'on jette.

Mais il est suivi des « richesses des rois et des pays » (Ecclésiaste 2, 8).

 

90

 

Et que signifie zarqa?

Ainsi qu'il est écrit: « Bénie soit la Gloire de YHVH qui provient de Son Lieu » (Ezéchiel 3, 12).

Car personne ne connaît Son lieu

Mais nous disons: un Nom sur la couronne.

Elle se poursuit jusqu'à la tête de l'Auteur de toutes choses, ainsi qu'il est écrit: « l'Auteur des cieux et de la terre » (Genèse 14, 19).

Et quand elle s'en va précipitamment, elle est comme zarqa et la ségolah la suit.

Alors elle est en tête de toutes les lettres.

 

91

 

Mais pour quelle raison est-elle à la fin du mot écrit, et non pas en tête?

Pour t'enseigner que cette couronne monte haut, toujours plus haut.

Que faut-il entendre par là?

Que cette couronne est une pierre dont toutes choses proviennent et sont couronnées,

ainsi qu'il est écrit: La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue la pierre d'angle » (Psaumes 118, 22).

Et elle remonte jusqu'au lieu d'où elle fut taillée, ainsi qu'il est écrit: « dont le Nom fit vibrer la Pierre d'Israël » (Genèse 49, 24).

 

92

 

Il dit encore: Pour quelle raison mettons-nous l'azur dans la frange?

Et pour quelle raison trente-deux?

Parabole: Cela peut se comparer à un roi qui avait un beau jardin où il y avait trente-deux sentiers.

Et là, il y avait un gardien pour veiller sur eux.

Et il fit connaître à lui seul ces sentiers.

Il lui dit: Garde-les et vas-y chaque jour et chaque fois que tu y chemineras, la Paix sera avec toi.

Or, que fit le gardien?

Il plaça des gardiens pour veiller sur eux.

Il dit: Si je reste seul dans tous ces sentiers, il ne sera pas possible à un gardien unique d'entretenir tous ces sentiers.

Et, outre cela, le monde dira ainsi que c'est ce roi qui est avare.

C'est pourquoi ce gardien affecta d'autres gardiens à tous ces sentiers.

Ce sont eux les trente-deux sentiers.

 

93

 

Et pour quelle raison l’azur?

Le Gardien dit: Peut-être les gardiens diront-ils: Ce jardin est à nous.

Il leur donna un signe et il leur dit: Regardez, ceci est le signe du roi, qui montre que ce jardin est à lui et que ces sentiers, c’est lui qui les a acquis.

Et ils ne sont pas à moi.

Et voici son sceau.

Parabole: Cela peut se comparer à un roi et à sa fille qui avaient des serviteurs.

Et ils demandaient à se rendre en un pays lointain.

Ils craignaient, de toute la terreur qu’inspirait le roi.

Le roi leur donna son signe.

Ils eurent peur de la fille.

Elle leur donna un signe.

Ils dirent: Désormais, avec ces deux signes, « YHVH te gardera de tout mal, Il gardera ton âme » (Psaume 121, 7).

 

94

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Et que signifie ce qui est écrit: « Voici: les cieux ni les Cieux des cieux ne sauraient Te contenir » (I Rois 8, 27)?

Ceci enseigne que le Saint, béni soit-Il, a soixante-douze Noms.

Et tous ont été rassemblés dans les tribus, comme il est écrit: « Six des noms sur la première pierre, et les six noms qui restent sur la seconde pierre, selon leurs générations » (Exode 28, 10).

Et il est écrit: «  ...et de son côté il érigea douze pierres, etc. » (Josué 4, 9).

De même que les unes sont des pierres de souvenir, de même les autres sont des pierres de souvenir car les douze pierres correspondent aux soixante-douze Noms du Saint, béni soit-Il.

Et pour quelle raison commencer par les douze?

C'est pour t'enseigner que le Saint, béni soit-Il, a douze dirigeants.

Et en chacun d'eux il y a six forces.

Et quelles sont celles-ci?

Les soixante-douze langues.

 

95

 

Et le Saint, béni soit-Il a un Arbre.

En lui sont contenues douze limites diagonales : la limite Orient-Septentrion, la limite Orient-Midi, la limite Orient-Haut, la limite Orient-Bas, la limite Occident-Midi, la limite Occident-Nord, la limite Occident-Haut, la limite Occident-Bas, la limite Midi-Haut, la limite Midi-Bas, la limite Septentrion-Haut, la limite Septentrion-Bas.

Elles s'étendent et voyagent toujours, éternellement.

Et ce sont les bras du monde.

Et en leur intérieur, en eux, est l'Arbre.

Et à toutes ces diagonales correspondent des préfets, et ils sont douze.

Et également à l'intérieur du Galgal il y a 12 préfets, soit trente-six préfets avec les diagonales.

Et chacun en a un, ainsi qu'il est écrit: « car un supérieur au-dessus d'un supérieur, garde » (Ecclésiaste 5, 7).

Vont à la rencontre du vent d'Orient: neuf, à la rencontre du vent d'Occident: neuf, à la rencontre du vent du Nord: neuf, à la rencontre du vent du Midi neuf.

Voilà douze, douze et douze et ils sont préfets dans le Téli, le Galgal et le Coeur.

Et ils sont 36. Et tous ces 36 viennent des 36 parce que la force de chacun est dans ses compagnons.

Et bien que douze soient dans chacune de ces trois, ils sont tous liés les uns aux autres. Et toutes ces trente-six forces se trouvent dans le premier qui est le Téli. Si tu les cherches dans le Galgal, tu les retrouveras elles-mêmes. Et si tu les cherches dans le Coeur, tu les retrouveras elles-mêmes.

C'est la raison pour laquelle chacune a 36 et aucune n'a plus de 36 formes. Et toutes trouvent leur achèvement et leur paix dans le Cœur.

Ajoute à ces 32, 32 et il reste quatre et ce sont 64 formes.

Mais d'où tenons-nous que s'ajoutent 32 aux 32?

Ainsi qu'il est écrit: « car un supérieur au-dessus d'un supérieur garde » (Ecclésiaste 5, 7).

Ainsi, en voilà 64.

Il manque huit pour arriver aux 72 Noms du Saint, béni soit-Il.

C'est justement comme ce  qui est  écrit: « et des supérieurs au-dessus d'eux » et ce sont les 7 jours de la semaine.

Mais il manque 1.

C'est justement comme ce qui est écrit: « Et l'avantage sur toutes choses de la terre, c'est un roi » (Ecclésiaste 5, 8).

Et que signifie « avantage »?

C'est le lieu à partir duquel la terre fut taillée, et c'est un avantage par rapport à ce qui était.

Et que signifie cet avantage?

Toute chose qui est dans le monde, si les hommes de ce monde sont dignes de recevoir de son éclat, alors c'est un avantage.

 

96

 

Et qu'est-ce que cela signifie?

C'est la Terre qui fut taillée à partir des cieux et c'est le Trône du Saint, béni soit-Il et c’est une pierre précieuse et c'est la mer de Khokhmah et c'est à elle que correspond l'azur dans les franges.

 Et lorsque Rabbi Meïr dit: En quoi l'azur se distingue-t-il entre toutes les couleurs?

En ceci que l'azur ressemble à la mer, que la mer ressemble au firmament et que le firmament ressemble au Trône de la Gloire, ainsi qu'il est dit: « Et ils virent le Dieu d'Israël et sous Ses pieds il y avait comme un pavement de saphir brillant et pur comme les cieux eux-mêmes » (Exode 24, 10) Et il est dit: « ...comme une apparence de pierre de saphir, à la ressemblance d'un trône » (Ezéchiel 1, 26).

 

97

 

Rabbi Berekhiah s'assit et questionna demanda : Que signifie ce qui est écrit: « Qu'ils prennent pour Moi un prélèvement » (Exode 25, 2) ?

Relevez-Moi par vos prières.

Et qui?

Celui dont la bonne volonté dispose le coeur à se retirer de ce monde-ci.

Glorifiez-le, car en lui Je me réjouis de ce qu'il connaisse Mon Nom.

Et de lui, il est convenable de recevoir Mon prélèvement, ainsi qu'il est dit: « De tout homme qui sera porté vers son coeur, vous recevrez Mon prélèvement » (Exode 25, 2), de celui qui est inspiré d'une bonne volonté.

Et Rabbi Rekhoumaï dit : Ce sont les Justes, et les Pieux qui sont parmi Israël, qui Me relèvent au-dessus du Monde entier par leurs mérites.

C'est par eux que se nourrit le coeur et le coeur les nourrit.

 

98

 

Et toutes ces s a i n t e s  formes sont préposées auprès des peuples.

Mais le saint Israël a pris le corps de l'Arbre et son coeur.

Et de même que le coeur est le fruit splendide du corps, de même Israël a pris le fruit de l'Arbre de la splendeur, le cédratier.

De même que le palmier a ses branches qui l'entourent et que son loubab est au milieu, de même Israël a pris le tronc de cet Arbre qui est son C o e u r.

Au tronc correspond la colonne vertébrale dans l'homme, qui est la quintessence du corps.

Et de même que « loulab » s'écrit lo leb , à lui le coeur, de même le coeur fut remis à lui (lo leb).

Et qu'en est-il de Lamed Beth?

Ce sont les trente-deux  sentiers merveilleux de la Sagesse.

En lui comme en chacun de ses sentiers une forme garde, ainsi qu'il est écrit: « ...pour garder le chemin de l'Arbre de vie » (Genèse 3, 24).

 

99

 

Et que signifient ces formes dont il est écrit : « Et Il posta en avant, du jardin d'Eden les Kérubim et la flamme du  glaive flamboyant pour garder le chemin de l'Arbre de Vie » (Genèse 3, 24).

Et que signifie: « Il posta en avant du jardin d'Eden »?

Il posta dans ces sentiers qui précédaient ce lieu qu'on appelle jardin d'Eden et qui précédait les Kérubim, ainsi qu'il est écrit « les Kérubim » (Genèse 3, 24)], et qui précédait la flamme, ainsi qu'il est écrit: « et la flamme du glaive flamboyant ».

Or, il est écrit que les cieux qui sont eaux et feu précédaient, ainsi qu'il est écrit: « Qu'il y ait un firmament au milieu des eaux et qu'il sépare les eaux d'avec les eaux » (Genèse 1, 6) et il est écrit: « Et Elohim appela le firmament cieux » (Genèse 1, 8).

Et d'où tenons-nous que les cieux sont feu?

De ce qu'il est écrit: « Car YHVH, ton Dieu, est un feu dévorant, c'est un Dieu jaloux » (Deutéronome 4, 24).

 

100

 

Mais d'où tenons-nous que les cieux sont le Saint, béni soit-Il?

De ce qu'il est écrit: « Et Toi, Tu écouteras, ô Cieux » (I Rois 8, 43).

Est-ce que Salomon a adressé sa prière aux cieux pour qu'ils écoutent les prières? En fait, à Celui qui a donné Son Nom aux cieux, ainsi qu'il est écrit: « Les cieux ni les Cieux des cieux ne sauraient Te contenir » (I Rois 8, 27).

Voilà le Nom du Saint, béni soit-Il.

Mais Il est Feu. Or tu as dit « précéder ».

En fait, disons plutôt que ce qui précédait, c'est la force de ces formes du lieu en question, ensuite les saintes formes elles-mêmes.

Et que signifie cette force?

Comme ce qui est écrit: « Rien de Saint comme YHVH, car il n'est rien hors de Toi et il n'est point de rocher comme notre Dieu » (I Samuel 2, 2).

 

101

 

Rabbi Berekhiah s'assit et questionna: Qu'est-ce que le loubab dont nous parlions?

En fait, ajoute lo à lb.

Et comment cela?

Il leur dit: Ils sont trois princes: le Teli, le Galgal et le Leb.

Ainsi, chacun d'eux a 12, lesquels, multipliés par trois font 36, car c'est par eux que subsiste le Monde, ainsi qu'il est écrit: « ...et le juste est le fondement du monde » (Proverbes 10, 25).

 

102

 

Il enseigna: Une Colonne unique s'élève depuis la terre jusqu'au firmament. Juste est Son Nom au-dessus du nom des justes.

Or, lorsqu'il y a des justes dans le monde, elle devient forte. Sans cela, elle devient faible.

Mais c'est elle qui porte le monde entier, ainsi qu'il est écrit : « ...et le Juste est le fondement du monde » (Proverbes 10, 25).

Et si elle s'affaiblit, le monde ne peut subsister.

C'est pour cela que même si dans le monde il n'y avait qu'un seul juste, elle maintiendrait encore le monde, ainsi qu'il est dit: « Le juste est le fondement du monde »

Voilà pourquoi : « Vous prendrez Mon prélèvement » de lui (Exode 25, 2) d'abord, et ensuite: « Voici le prélèvement que vous prendrez d'eux » (Exode 25, 3), de ceux qui restent.

Et qu'est-ce?

« De l'or, de l'argent et du cuivre » (Exode 25, 3).

 

103

 

Une autre explication au sujet de « Et qu'ils prennent pour Moi un prélèvement » (Exode 25, 2).

Et qu'ils prennent pour la Sainteté, un prélèvement qui soit yod et que ce soit le dixième.

Et d'où tenons-nous que le dixième est saint?

De ce qu'il est écrit: « Le dixième sera consacré, à YHVH » (Lévitique 27, 32).

Et que signifie « consacré »?

Ainsi qu'il est dit: « Et les prémices de toutes les primeurs, toutes, et tout prélèvement, tout, etc. » (Ezéchiel 44, 30). Et il est écrit: Le commencement de la Sagesse, c'est la crainte de YHVH » (Psaume 111, 10).

Ne lis pas « la crainte de YHVH», mais « et tu craindras YHVH ».

 

104

 

Ses disciples demandèrent à rabbi Eliezer: Notre maître, que signifie ce qui est écrit: « Consacre-Moi tout premier né »(Exode 13, 2) ? Se peut-il que le Saint, béni soit-il, soit Lui-même Premier-né?

Il leur dit: « Consacre-Moi tout premier-né » désigne en fait le deuxième en Sainteté et il est appelé du nom d'Israël, comme il est écrit: « Mon fils premier-né, c'est Israël » (Exode 4, 22).

C'est comme s'Il avait été avec eux dans l'asservissement. C'est ce qui est écrit: « Laisse partir Mon fils pour qu'il Me serve » (Exode 4, 23), et non pas « Mon premier-né ».

Rabbi Rekhoumaï dit: Que signifie ce qui est écrit: « Laisse partir la mère; et tu prendras les fils pour toi » (Deutéronome 22, 6)? Pourquoi n'est-il pas dit « laisse partir le père »?

En fait, tu dois laisser partir la mère en raison de la gloire de celle qui est appelée « Mère du monde », ainsi qu'il est dit: « car tu appelleras l'Intelligence mère » (Proverbes 2, 3).

 

105

 

Et que signifie: « Et tu prendras les fils pour toi » (Deutéronome 22, 7)?

Rabbi Rekhoumaï dit: Ce sont les fils qu'elle a élevés.

Et quels sont-ils?

Les sept jours du Commencement et les sept jours de Soukoth. Et ce sont là les sept jours de la semaine, parce qu'ils sont sept.

Quelle différence entre eux?

Elle consiste en ce que certains sont d'un degré plus élevé de sainteté, car à leur propos, il est écrit : « Convocations saintes » (Lévitique 23, 37).

Serait-ce Atsereth le jour de la « convocation sainte »?

Il lui dit: Oui, mais en voici un et en voici deux, ainsi qu'il est écrit: « Au premier jour, convocation sainte » (Lévitique, 23, 35), « et au septième jour, convocation sainte » (Lévitique 23, 36).

Il lui dit: Pour quelle raison la fête de clôture est-elle une?

Parce que, en ce jour, la Torah fut donnée à Israël, et lorsque la Torah fut créée à l'origine, le Saint, béni soit-Il, régnait seul avec elle dans Son Monde, ainsi qu'il est écrit: « Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de YHVH » (Psaumes 111, 10): Il dit: « Puisqu'il en est ainsi, que ta sainteté soit pour toi seule. »

Et que signifie Soukoth?

Il lui dit: Cela correspond à la lettre Beth, ainsi qu'il est écrit: « C'est par la Sagesse que la maison est bâtie » (Proverbes 24, 3).

Et d'où savons-nous que Soukoth désigne maison?

De ce qu'il est écrit: « Et Jacob partit pour Soukoth et il se construisit une maison et il fit pour son bétail des cabanes. C'est pourquoi il appela ce lieu du nom de Soukoth » (Genèse 33, 17).

 

106

 

Rabbi Berekiah s'assit et questionna: Que signifie « Téli »?

C'est une ressemblance qu'il y a devant le Saint, béni soit-Il, ainsi qu'il est écrit: « Flottantes sont les boucles » (Cantique des Cantiques 5, 11)

Que signifie « Galgal »?

C'est le ventre.

Et que signifie « Le Cœur »?

Ainsi qu'il est écrit: « ...jusqu'au coeur des cieux » (Deutéronome 4, 11) et en lui sont contenus les 32 merveilleux sentiers de la Sagesse.

 

107

 

Que signifie: « Que YHVH te bénisse et te garde! QueYHVH fasse pour toi briller Sa face et te soit bienveillant! Que YHVH te découvre Sa face et t'apporte la Paix! » (Nombres 6, 24-26).

C'est le Nom ineffable du Saint, béni soit-Il.

C'est le Nom de douze lettres, ainsi qu'il est écrit:

                                             Hé-Vav-Yod-(hé)

                                             Hé-Vav-Yod-(hé)

                                             Hé-Vav-Yod-(hé)"

Ceci enseigne que les Noms du Saint, béni soit-Il sont trois armées.

Mais chaque armée ressemble à sa compagne et son nom est semblable au sien.

Toutes sont scellées par Yod-Hé-Vav-Hé.

Et comment cela?

Permute Yod, Hé, Vav, Hé 24 fois et tu auras la première armée: « Que YHVH te bénisse ».

Idem pour la deuxième: "Que YHVH fasse briller »: ce seront 24 noms du Saint béni soit-Il.

Idem pour la troisième: « Que YHVH apporte ».

Et ce seront 24 noms du Saint béni soit-Il.

Ceci enseigne que les chefs et princes de chaque armée sont 24.

Permute les 24 trois fois et tu auras les 72 noms du Saint béni soit-Il.

Et voilà les 72 qui proviennent de « et partit »), « et vint »), « et étendit »  (Exode 14, 19-21).

 

108

 

Et qui sont-ils, ces princes-là?

Ceci enseigne qu'ils sont trois, que la Force, est Prince sur toutes les formes saintes, au côté gauche du Saint, béni soit-Il. Et c'est Gabriel.

Et à Sa droite, il y a le Prince sur toutes les formes saintes. Et c'est Mikaël,

Et au milieu il y a la Vérité et c'est Uriel, prince sur toutes les formes saintes. Et chaque prince, 24 formes. Mais on ne dénombre pas ses milices!  ainsi qu'il est écrit: « Ses milices ont-elles un nombre? « (Job 25, 3)

S'il en est ainsi, il y a donc 72 et 72.

Il lui dit: Non. Parce que c'est avec les sept qu'Israël apporte un sacrifice devant leur Père qui est dans les cieux.

Elles s'unissent ensemble et c'est l'Unité de notre Elohim.

 

109

 

Et pourquoi s'appelle-t-il « sacrifice »?

En fait, parce qu'il rapproche les formes des forces saintes, de même qu'il est écrit: « Et rapproche-les l'un de l'autre afin qu'ils ne fassent qu'un seul bois et qu'ils s'unissent dans ta main » (Ezéchiel 37; 17).

Et il est dit : « une odeur agréable » (Genèse 8, 21).

Il y a odeur seulement dans le nez et il n'y a d'aspiration qu'une fois que l'odeur est montée dans le nez.

Or, il n'y a d'agréable que la descente, ainsi qu'il est écrit: « Et il descendit » (Lévitique 9, 22):

Le Targoum traduit: « ounekhath ».

Ainsi, le souffle divin descend et s'unit avec ces formes saintes et rapproche par la vertu du sacrifice.

Voilà ce qu'il en est du sacrifice.

 

110

 

Le nom qui provient des trois versets « et partit », « et vint »), « et étendit »  (Exode 14, 19-21).

Les lettres du premier verset, celui de « et partit », se rangent dans le nom comme dans le verset.

Les lettres du second verset se rangent dans le nom en sens inverse de l'ordre du verset.

Les lettres du troisième verset, qui est « et étendit », se rangent dans le nom comme dans le verset, comme le premier qui est « et partit ».

Et dans chacun de ces versets, il y a 72 lettres.

Il se trouve que dans chacun des noms pris parmi les 72 noms qui proviennent des trois versets, qui sont « et partit », « et vint », « et étendit », il y a trois lettres.

Ce sont là 72 noms qui apparaissent.

Et ils se partagent en trois parties: 24 pour chaque partie:

Et au-dessus de chacune des 3 parties il y a un Prince supérieur qui domine sur eux.

Et au-dessus de chaque partie il y a 4 esprits pour garder l'Orient, l'Occident, le Septentrion et le Midi. Et ils se partagent en six pour chaque esprit.

Il en ressort que pour 4 esprits, il y a 24 formes. Et de même pour le second, et de même pour le troisième.

Et tous  sont scellés par Hé, Vav-Yod-hé, Dieu d'Israël, Elohim vivant, Schadaï haut et élevé, habitant éternellement la Hauteur,  et dont le nom est saint,  Hé-Vav-Yod-hé. Bénie soit la Gloire de son Royaume pour toujours et pour l'éternité.

 

111

 

Rabbi Akhilaï s'assit et questionna: Que signifie ce qui est écrit: « YHVH règne, YHVH a régné, YHVH règnera pour la terre du temps et pour l'éternité»?

En fait, c'est là le Nom ineffable qu'il est permis de permuter et d'invoquer, ainsi qu'il est écrit: « Ils imposeront ainsi Mon Nom sur les enfants d'Israël, et Moi, Je les bénirai » (Nombres 6, 27).

Et c'est le Nom formé des 12 lettres qui sont dans le nom de la Bénédiction des Prêtres: « Que YHVH te bénisse, etc. » (Nombres 6, 24-26)

Et il y a trois et il y a douze.

Et sa vocalisation est la suivante: Yaphaal, Yephoel, Yiphol.

Et de tout être qui le garde et l'invoque dans la sainteté et dans la pureté, toutes les prières sont reçues.

Et non seulement cela, mais encore il est aimé en bas et aimé en haut, désiré en bas et désiré en haut et il recevra réponse et aide aussitôt.

C'est le Nom ineffable qui fut inscrit sur le front d'Aaron et dans le Nom ineffable tiré des 72 lettres, et dans le Nom ineffable qui est de 12 noms que le Saint, béni soit-Il, transmit à Masmaryah, à celui qui se tient debout devant le rideau, lequel les transmit à Elie sur le mont Carmel.

Et c'est par eux qu'il fut élevé et ne goûta point le goût de la mort.

 

112

 

Et voici ces noms ineffables, précieux et magnifiques qui sont douze correspondant aux douze tribus d'Israël:

 

1.  AHTSYTSHRIN

2.  ACLYTHRVN

3.  CHMKTRVN

4.  DMVCHHRVN

5.  VTSPTSPSYTRVN

6.  HVRMYRVN

7.  BR'HYHRVN

8.  'ARCH GDRAVN

9.  BSAVH MNAHVN

10.'HZHVYH

11. HVHYRY HAH

12.AHYH VHRAYTHVN

 

Et tous sont contenus dans le Coeur des cieux. Et ils se partagent en 24 noms car en eux sont contenus le mâle et la femelle.

Et ils sont préfets dans le Téli, le Galgal et le Leb.

Et ils sont les sources de la Sagesse.

 

113

 

 

Rabbi Rekhoumaï s'assit et questionna: Que signifie « 12 tribus d'Israël »?

En fait, ceci enseigne que le Saint, béni soit-Il, a 12 tribus.

Et quelle est leur signification?

Parabole: Ceci pourrait se comparer à un roi qui avait une belle source.

Et tous ses frères n'avaient pas d'autres eaux que celles qui provenaient de cette source.

Et ils ne pouvaient supporter la soif:

Que fit-il?

Il fit pour la source 12 canaux et il leur donna les noms des fils de ses frères.

Il dit: Si les fils sont bons comme leurs pères, ils auront mérité et je remplirai les canaux.

Leurs pères boiront et leurs fils après eux.

Et si les fils n'auront point mérité et s'ils ne font pas des choses convenables devant moi, alors les canaux se posteront en l'air.

Malgré cela, je leur donnerai des eaux, à la condition qu'ils n'en donnent pas à  leurs fils, puisque ceux-ci n'accomplissent point ma volonté.

 

114

 

Et que signifie dans la langue ancienne « schebet »?

Une chose simple qui n'est pas carrée.

Pour quelle raison?

Parce qu'il est impossible qu'une chose carrée soit dans une autre chose carrée. En fait, une chose ronde mise dans un un carré, se déplace vite. Mais si une chose carrée est dans un carré, elle ne se déplace pas.

 

115

 

Et que signifie ce cercle?

Le point-voyelle de la Loi de Moïse.

Car ceux-ci sont tous circulaires, car ils jouent dans les lettres le même rôle que l'âme de vie dans le corps de l'homme, parce qu'il lui est impossible de vivre où que ce soit si elle n'est pas en lui et d'accomplir un acte petit ou grand sans l'âme.

Il en va de même du point-voyelle, parce qu'il est impossible pour un mot petit ou grand d'être prononcé sans voyelle.

 

116

 

Et toute voyelle est un cercle et toute lettre est un carré.

Et celle-ci subsiste par la voyelle.

Et celles-ci sont leur vie

Ce point-voyelle voyage à travers les canaux vers la lettre, grâce à l'odeur du sacrifice.

Aussitôt il descend, ainsi qu'il est écrit: « Une odeur agréable pour YHVH » (Lévitique 1, 9).

Car il descend vers YHVH.

Tel est le sens de ce qui est écrit: « Ecoute Israël, YHVH, notre Dieu, YHVH Un » (Deutéronome 6, 4).

 

117

 

Rabbi Yokhanan dit:

Que signifie: « YHVH est homme de guerre, YHVH est Son nom » (Exode 15, 3) ?

En fait, « homme » est un signe comme dans le Targoum: « YHVH est un homme de guerre », « YHVH, ce sont les Maîtres, des combats victorieux ».

Et que signifient ces Maîtres?

Aleph est le premier, le Saint Palais.

Tu le penses?

En fait, disons plutôt « le Palais de la Sainteté ».

 

118

 

 

Yod, les dix Paroles par lesquelles fut créé le monde.

Et que signifient celles-ci?

C'est la Torah de Vérité qui englobe tous les mondes.

Et Schin, que signifie-t-il?

Il lui dit: La racine de l'arbre parce que Schin est comme la racine de l'arbre.

 

119

 

Et que signifie cet arbre dont tu as parlé?

Il leur dit: Ce sont les forces du Saint, béni soit-Il, superposées l'une au-dessus de l'autre et elles ressemblent à un Arbre.

De même que cet arbre, grâce aux eaux produit des fruits, de même le Saint, béni soit-Il, grâce aux eaux fait croître les forces de l'Arbre.

Et que signifient ces eaux du Saint, béni soit-Il?

C'est là Sagesse.

Et ce sont là les âmes supérieures des justes qui prennent leur envol de la source vers le grand Canal.

Et il monte et se lie à l'arbre.

Et grâce à quoi fleurit-il?

Grâce à Israël.

Lorsqu'ils sont justes et bons, la Schekinah demeure parmi eux.

Et elle demeure dans leurs actions dans le sein du Saint, béni soit-Il.

Et Il les fait fructifier et croître.

 

120

 

Et d'où savons-nous que la Schekinah est appelée Justice?

Ainsi qu'il est écrit: « Il chevauche les cieux grâce à ton aide et les Nuées dans Sa majesté » (Deutéronome 33, 26).

Et il est écrit: « Nuées, laissez déferler la Justice » (Isaïe 45, 8).

Et la Justice, c'est la Schekinah, ainsi qu'il est écrit: « La Justice y passait la nuit » (Isaïe 1, 21).

La Justice, Il l'a donnée à David, comme il est écrit: « YHVH règnera à jamais, Ton Dieu, ô Sion, de génération en génération » (Psaume 146, 10).

Et il est écrit: « Sion, c'est la cité de David » (I Chroniques 11, 5).

 

121

 

Rabbi Meïr dit: « YHVH règnera à jamais, Ton Dieu, ô Sion, de génération en génération » (Psaume 146, 10).Que signifie « de génération en génération » ?

Rabbi Papias dit: « Une génération s'en va, une génération vient » (Ecclésiaste 1, 4).

Et Rabbi Aqiba dit: Une génération vient qui était déjà venue.

 

122

 

Parabole : Ceci pourrait se comparer à un roi qui avait des serviteurs.

Et il les avait habillés selon sa puissance de vêtements de soie et de broderie.

Or, ils étaient humiliés de leur chaîne.

Alors, il les rejeta et les chassa hors de sa présence.

Il leur arracha leurs vêtements et ils s'en allèrent.

Il prit ces vêtements et les lava bien jusqu'à ce qu'il ne restât plus sur eux d'impureté.

Et il les mit de côté, prêts à servir.

Et il acquit d'autres serviteurs et les habilla de ces vêtements.

Et il ne savait pas si ces serviteurs étaient bons ou non.

Or voici qu'ils méritent dans des vêtements qui sont déjà allés au monde et qu'ont revêtus d'autres avant eux.

Mais « la terre tient toujours debout » (Ecclésiaste 1, 4).

Car voici ce qui est écrit: « Et la poussière retourne à la terre, selon ce qu'elle était, et l'esprit retourne à l'Elohim qui l'a donné » (Ecclésiaste 12, 7).

 

123

 

Rabbi Amoraï dit: Que signifie ce qui est écrit: « Et Aaron éleva ses mains sur le peuple et les bénit, et il descendit »  (Lévitique 9, 21)? Car voici: il était déjà descendu.

En fait, « il descendit après avoir offert l'expiatoire, l'holocauste et les offrandes pacifiques » (Lévitique 9, 22) et ensuite « Aaron éleva ses mains vers le peuple ».

Pourquoi cette élévation?

Parce qu'il avait sacrifié un sacrifice et l'avait rapproché devant leur Père qui est dans les cieux, ainsi que nous l'avons dit.

Il doit les rapprocher des des Très Hauts et il les unit avec eux dans un ensemble supérieur.

Et que signifie le peuple, ainsi qu'il est écrit: « vers le peuple »?

En faveur du peuple.

 

124

 

Et pour quelle raison une élévation des paumes et leur donner une bénédiction?

En fait, parce qu'il y a dans les mains dix doigts. Allusion aux dix Séphiroth par lesquelles furent scellés les cieux et la terre.

Et ces dix correspondent aux dix Paroles.

Et dans ces 10 sont contenus 613 commandements.

Car compte les lettres de ces dix Paroles et tu trouveras que celles-ci sont 613 lettres.

Et parmi elles se trouvent toutes les 22 lettres, excepté le Teth.

Pour quelle raison?

Pour t'enseigner que Teth, c'est le ventre et il n'est pas contenu dans les Séphiroth.

 

125

 

Et pourquoi les appelle-t-on « Séphiroth »?

Parce qu'il est écrit: « Les cieux mesaperim, racontent, la gloire de El » (Psaumes 19, 2).

 

126

 

Et qu'est-ce que cela signifie?

Ils sont trois.

Et chacun contient trois armées, et trois empires.

Le premier empire est lumière et lumière de vie, des eaux.

Le second empire, ce sont les les Bêtes Saintes, les Roues et les Roues du Char.

Et toutes les milices du Saint, béni soit-Il, bénissent, exaltent, louent pour Sa splendeur, glorifient et sanctifient l'illustre Roi dans la Sainteté, renommé, dans le grand Conseil secret des Saints, Roi terrible et redoutable et ils le couronnent de trois sanctifications.

 

127

 

 

Et pourquoi ces trois sanctifications, et non pas quatre?

Parce que la Sainteté qui vient d'en haut est trois, trois, ainsi qu'il est écrit: « YHVH règne, YHVH a régné, YHVH règnera pour la terre du temps et pour l'éternité». Et il est écrit: « Que YHVH te bénisse..., Que YHVH fasse briller..., Que YHVH découvre » (Nombres 6, 24-26)

Et il est écrit: « YHVH,YHVH,YHVH » (Exode 34, 6) et le reste des attributs font le troisième YHVH.

Et qu'est-ce que cela: « YHVH est El miséricordieux et clément, etc... »(Exode 34, 6)?

Les treize attributs.

 

128

 

Et que signifie ce « Saint, Saint, Saint » et ensuite ceci YHVH Tsébaoth, toute la terre est remplie de Sa gloire » (Isaïe 6, 3)?

En réalité, un « Saint »: la Couronne suprême.

Un « Saint »: la racine de l'Arbre.

Un « Saint » qui s'attache et s'unit avec tous: « YHVH Tsébaoth, toute la terre est remplie de Sa gloire ».

 

129

 

 

Et que signifie ce « Saint » qui s'attache et s'unit?

En fait, la chose se compare à un roi qui avait des fils et ces fils avaient des fils.

Lorsque les fils accomplissent Sa volonté, Il s'assemble avec eux, les maintient tous, les rassasie tous et répand sur eux la bonté afin que soient comblés les pères et les fils.

Mais lorsque les fils n'accomplissent pas Sa volonté, Il rassasie les pères pour leurs besoins.

 

130

 

Et que signifie ceci: « Toute la terre est remplie de Sa gloire » (Isaïe 6, 3)?

En fait, toute cette terre qui fut créée au premier jour, qui en haut correspond à la terre d'Israël, elle est remplie de la gloire du Nom.

Et qu'est-ce que cela signifie?

La Sagesse, ainsi qu'il est dit: « La gloire sera le lot des Sages » (Proverbes 3,35).

Et il est dit: « Bénie soit la Gloire de YHVH depuis Son lieu » (Ezéchiel 3, 12).

 

131

 

Et que signifie cette « Gloire de YHVH » (Isaïe 6, 3 ; Psaumes 19, 2) ?

Parabole: Ceci se compare à un roi dans l'appartement duquel était une Matronita, une épouse qu'il avait et dont toutes ses armées se délectaient.

Or, elle avait des fils

Et ils venaient tous les jours pour voir la face du roi et ils le bénissaient.

Ils lui dirent: Notre mère, où est-elle?

Il leur dit: Vous ne pouvez pas la voir maintenant.

Ils dirent: Bénie soit-elle en tout lieu où elle se trouve.

 

132

 

Et que signifie ce qui est écrit « depuis son lieu » (Ezéchiel 3, 12)?

Cela vient de ce que personne ne connaît son lieu.

Parabole: La chose se compare à une fille de roi qui venait de loin.

Or, on ne sait d'où elle venait, jusqu'à ce qu'on vît qu'elle était une femme forte, belle et convenable dans toutes ses actions.

On dit: Celle-ci a été certainement prise du côté de la lumière car par ses actions elle éclaire le monde.

On lui demanda: D'où viens-tu?

Elle dit: De mon lieu. N

On dit: S'il en est ainsi, grands sont les gens de ton lieu.

Qu'elle soit bénie et que son lieu soit béni.

 

133

 

 

Mais cette Gloire de YHVH n'est-elle pas une de Ses armées?

Non, moins.

Pourquoi la bénit-on?

Parabole: La chose se compare à un homme qui avait un beau jardin et à l'extérieur du jardin, tout près de lui, un beau morceau de champ.

Il y fit un beau jardinet.

Il arrosa le jardin d'abord, et les eaux se répandirent sur tout le jardin, mais non pas sur le morceau de champ qui n'était pas joint, bien que le tout fût un.

C'est pourquoi il ouvrit pour lui un lieu et l'arrosa séparément.

 

134

 

Rabbi Rekhoumaï dit: Gloire et Coeur sont donc un.

En fait, la Gloire a reçu le nom des productions d'en haut et le Coeur a reçu le nom des productions d'en bas.

Voilà ce que signifie la Gloire du Nom et voilà ce que signifie le Coeur des Cieux.

 

135

 

Rabbi Yokhanan dit: Que signifie ce qui est écrit: « Or, tant que Moïse tenait sa main levée, Israël était fort et quand il laissait retomber sa main, Amaleq était fort »(Exode 17, 11)?

Ceci enseigne que le monde subsiste grâce à l'élévation des paumes.

Pour quelle raison?

Parce que cette force qui a été donnée à Jacob, notre père, son nom est Israël.

A Abraham, à Isaac et à Jacob ont été données des forces, une à chacun d'eux. Et selon la midah que suivait chacun, le principe lui en était donné.

Abraham était charitable pour le monde: il préparait de la nourriture pour tous ceux qui venaient et servait de la nourriture aux voyageurs et il les comblait de sa grâce et sortait pour aller au-devant d'eux, ainsi qu'il est écrit: « ...il courut au-devant d'eux », et même « se prosterna contre terre » (Genèse 18, 2). Telle fut la charité parfaite. Et le Saint, béni soit-Il, le mesura à sa midah, et lui donna la midah de la Grâce, ainsi qu'il est écrit: « Tu donneras Vérité à Jacob, Grâce à Abraham, ce que tu as juré à nos pères depuis les jours anciens » (Michée 7, 20).

Que signifie « depuis les jours anciens »?

Ceci enseigne que si Abraham n'avait pas répandu la grâce et mérité la midah de la Grace, Jacob n'aurait pas mérité la midah de la Vérité, car c'est grâce au fait qu'Abraham mérita la midah de la Grâce qu'Isaac mérita la midah de la Terreur, ainsi qu'il est écrit: « Et Jacob jura par la Terreur de son père Isaac » (Genèse 31, 53).

Est-il bien qu'un homme jure ainsi par la foi de la Terreur de son père?

En fait, c'est qu'alors une force n'était pas encore donnée à Jacob. Alors il jura par la force qui avait été donnée à son père, ainsi qu'il est dit: « Et Jacob jura par la Terreur de son père Isaac » (Genèse 31, 53).

Et qu'est-ce que c'est?

Le Thohu d'où provient le Mal qui étonne les fils d'Adam.

Et qu'est-ce que c'est?

Cela dont il est écrit: « Et le feu de YHVH tomba et dévora l'holocauste, et le  bois, et les pierres, et la poussière. Et les eaux qui étaient dans la tranchée il les absorba » (I Rois 18, 38). Et il est écrit: « Car YHVH, ton Dieu, est un feu dévorant, c'est un Dieu jaloux » (Deutéronome 4, 24).

 

136

 

Et que signifie la Grâce?

C'est la Thorah, ainsi qu'il est écrit: « Ah! Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, et même celui qui n'a pas d'argent » (Isaïe 55, 1).

De cet argent il est écrit: « Venez, approvisionnez-vous et mangez, approvisionnez-vous, sans argent et sans rien donner en échange, en vin et en lait » (Isaïe 55, 1).

Il vous donnera à manger la Thorah et Il vous enseignera, car vous avez déjà mérité cela par le mérite d'Abraham qui dispensait la grâce.

Sans argent, il nourrissait et il abreuvait, sans rien recevoir en échange, de vin et de lait.

 

137

 

Que signifie « vin et lait » (Isaïe 55, 1) et quelle est leur fonction l'un à côté de l'autre?

En fait, ceci enseigne que le vin, c'est la Terreur, et que le lait, c'est la Grâce.

Alors, pour quelle raison le vin est-il mentionné d'abord?

Parce qu'il est plus proche de nous.

Vin, ensuite lait, c'est ce que tu penses?

En fait, dis plutôt une image du vin et du lait.

Par le mérite d'Abraham qui avait mérité la midah de la Grâce, Isaac mérita la midah de la Terreur. Et puisqu'Isaac avait mérité la midah de la Terreur, Jacob mérita la midah de la Vérité, qui est la midah de la Paix, et le Saint, béni soit-Il, le mesura selon sa midah, ainsi qu'il est écrit: « Et Jacob était un homme parfait, demeurant sous les tentes » (Genèse 25, 27).

Or, le Parfait n'est rien d'autre que la Paix, ainsi qu'il est écrit: « Parfait tu seras avec YHVH, ton Dieu » (Deutéronome 18, 13).

Et le Targoum traduit par « sois parfait » car il n'y a de parfait que la Thorah, ainsi qu'il est écrit: « La Torah de YHVH est parfaite: elle réconforte l'âme » (Psaumes 19, 8).

Et il n'y a point de Vérité que la Paix, ainsi qu'il est écrit: « Pourvu que Paix et Vérité soient pendant mes jours » (II Rois 20, 19).

Et il n'y a de Vérité que la Thorah, ainsi qu'il est dit: « La Torah de vérité était dans sa bouche » (Malachie 2, 6).

Et qu'est-il écrit ensuite?

« Dans la paix et dans la droiture, il marchait avec Moi »(Malachie 2, 6).

Et il n'y a de droiture que la Paix, ainsi qu'il est écrit: « intégrité et droiture » (Psaumes 25, 21).

C'est pour cela que: « Or, tant que Moïse tenait sa main levée, Israël était fort (Exode 17, 11).

Ceci enseigne que la midah qui s'appelle Israël enferme la « Thorah de Vérité ».

 

138

 

Et que signifie cette « Thorah de Vérité »?

Une chose qui enseigne le véritable Haut des mondes.

Et sa production se fait par la Pensée.

Et elle maintient les dix Paroles par lesquelles se maintient le monde.

Et elle est l'une d'entre elles.

Et Il a créé en l'Homme en correspondance avec ces dix Paroles les dix doigts des mains.

Lorsque Moïse éleva ses mains et eut dirigé, en s'enfonçant profondément en lui-même, l'intention de son coeur sur cette midah qui s'appelle Israël et qui enferme la Thorah de Vérité et que les dix doigts de ses mains firent entendre que c'est lui qui maintient les dix et que si elles n'aidaient pas Israël, les dix Paroles ne subsisteraient pas chaque jour, pour cela: « et Israël était fort . Mais quand il laissait retomber sa main, Amaleq était fort »(Exode 17, 11).

Est-ce Moïse qui rendait fort Amaleq puisqu'il est écrit: « Mais quand il laissait retomber sa main Amaleq était fort »?

En fait, il est interdit à l'Homme de tenir plus de trois heures ses paumes tendues vers les cieux.

 

139

 

Ses disciples lui demandèrent: Vers qui élève-t-on les paumes?

Il leur dit: Vers la hauteur des cieux.

D'où le savons-nous?

De ce qu'il est écrit: « L'Abîme fait entendre sa voix, Haut élève sa main » (Habacuq 3, 10).

Tu en déduis ceci qu'il n'y a d'élévation des mains que vers la hauteur des cieux.

Et lorsqu'il y a en Israël des gens doués d'intelligence et qui connaissent le secret du Nom glorifié et qu'ils élèvent leurs mains, aussitôt ils sont exaucés, ainsi qu'il est dit: « Alors, tu invoqueras et YHVH exaucera » (Isaïe 58, 9).

Si tu invoques Alors, YHVH exaucera aussitôt.

 

140

 

Que signifie cet Alors?

En fait, ceci enseigne qu'il n'est pas permis d'invoquer le Aleph séparément, seulement à l'aide des deux lettres qui s'y attachent et qui occupent la première place dans le Royaume.

Et avec le Aleph, ils sont trois.

Et il reste sept Paroles sur les dix.

Et voilà Zaïn, ainsi qu'il est écrit: « Alors! chanta Moïse et les enfants d'Israël » (Exode 15, 1) en firent autant.

 

141

 

Que signifient ces dix Paroles?

La première est la Couronne suprême.

Béni et grandement béni soit Son Nom et Son peuple.

Et qui est Son peuple?

Israël, ainsi qu'il est écrit: « Sachez que YHVH, c'est Elohim: c'est Lui qui nous a faits et nous Lui appartenons, nous Son peuple » (Psaumes 100, 3).

Et nous appartenons au Aleph, afin que nous discernions et connaissions l'Unique des uniques qui s'unit dans tous Ses noms.

 

142

 

La deuxième est la Sagesse, ainsi qu'il est écrit : « YHVH m'a acquise au commencement de Sa voie, avant ses productions, à partir de Alors » (Proverbes. 8, 22) et il n'y a de commencement que Sagesse, ainsi qu'il est écrit : « Le commencement, c'est la Sagesse, la crainte de YHVH » (Psaumes 111, 10).

 

143

 

La troisième, c'est la carrière de la Thorah, le trésor de la Sagesse, la carrière de l'esprit, d'Elohim.

Ceci enseigne que le Saint, béni soit-il, a taillé toutes les lettres de la Thorah, les a gravées dans l'esprit et y a fait Ses formes.

C'est le sens de ce qui est écrit: « Et il n'y a point de rocher comme notre Elohim » (I Samuel 2, 2). Et il n'y a point de dessinateur comme notre Elohim.

 

144

 

C'était la troisième. Que signifie la quatrième?

La quatrième, ce sont la Justice, du Saint, béni soit-Il, ses oeuvres charitables, et ses bienfaits, à l'égard du monde entier.

Et c'est là la droite du Saint, béni soit-Il.

 

145

 

La cinquième, que signifie-t-elle?

La cinquième, c'est le grand feu du Saint, béni soit-Il, dont il est dit: « Ce grand feu, je ne le regarderai plus et je ne mourrai point » (Deutéronome 18, 16).

Et c'est la gauche du Saint, béni soit-Il.

Et qu'est-ce là?

Ce sont les saintes Bêtes et les saints Séraphins qui sont à droite et à gauche. Ce sont les Gracieux, les Supérieurs toujours en haut, ainsi qu'il est écrit: « Et des supérieurs au-dessus d'eux » (Ecclésiaste 5, 7).

Et encore : « Et leurs jantes étaient d'une hauteur effrayante et les quatre avaient leurs jantes remplies d'yeux tout autour » (Ezéchiel 1, 18).

Et autour: des Anges.

Ceux qui les entourent se prosternent devant eux, s'agenouillent et disent: « YHVH est l'Elohim, YHVH est l'Elohim" (I Rois 18, 39).

 

146

 

La sixième, c'est le Trône de la Gloire qui est orné, couronné, célébré, bienheureux.

C'est la Maison du monde à venir et son lieu se trouve en Sagesse, ainsi qu'il est écrit: « Et Elohim dit: Que la lumière soit, et la lumière fut.» (Genèse 1, 3).

 

147

 

Et Rabbi Yokhanan dit: Il y avait deux grandes lumières, puisqu'il est dit: « ...et la lumière fut » (Genèse 1, 3).

Et c'est des deux qu'il est dit qu’« elle était bonne » (Genèse 1, 4).

Et le Saint, béni soit-Il, prit l'une et la mit en réserve pour les Justes pour le Temps à venir.

C'est cela qui est écrit: Qu'elle est grande, cette Tienne bonté que Tu réserves pour ceux qui Te craignent, que Tu as produite pour ceux qui s'abritent en Toi, etc. » (Psaumes 31, 20).

Ceci enseigne que la première lumière, aucune créature ne peut la contempler, ainsi qu'il est dit: « Et Elohim vit la lumière, qu'elle était bonne » (Genèse 1, 4).

Et il est écrit: « Et Elohim vit tout ce qu'il avait fait et voici que c'était très bon »(Genèse 1, 31).

Le Saint, béni soit-Il, vit tout ce qu'Il avait fait et il vit le Bien resplendissant de clarté.

Et Il prit une parcelle de ce Bien, y enferma les trente-deux sentiers de la Sagesse et la donna à ce monde-ci.

Et c'est cela qui est écrit: « Car la bonne partie Je vous ai donnée: ma Thorah, ne l'abandonnez pas » (Proverbes 4, 2).

On dit que c'est le trésor de la Thorah orale.

Mais le Saint, béni soit-Il, a dit: S'ils gardent cette midah dans ce monde-ci, puisque cette midah a été pensée comme faisant partie de ce monde-ci et qu'elle est la Thorah orale, ils mériteront la vie du monde futur qui est le bien mis en réserve pour les Justes.

Et qu'est-ce que cela signifie?

La force, du Saint, béni soit-Il, ainsi qu'il est écrit : « La lueur sera comme la lumière » (Habacuq 3, 4). Le destin de la lueur qui a été prise de la Lumière première sera de devenir comme la Lumière, si les fils maintiennent « la Thorah et le Commandement que J'ai écrits pour les instruire » (Exode 24, 12), ainsi qu'il est écrit: « Ecoute, Mon fils, l'instruction de ton père et ne rejette point l'enseignement de ta mère » (Proverbes 1, 8).

 

148

 

Et il est écrit: « Des rayons sortent de Sa main et c'est là que se cache Sa force » (Habacuq 3, 4 ).

Que signifie « se cache Sa force »?

En fait, c'est cette Lumière qu'Il avait mise en réserve et cachée, ainsi qu'il est dit: « ...que Tu réserves pour ceux qui Te craignent » (Psaumes 31, 20).

Et ce qui nous en reste, « Tu l'as produit pour ceux qui s'abritent en Toi » (Psaumes 31, 20), ceux qui s'abritent dans Ton ombre en ce monde-ci et qui gardent Ta Thorah et observent Tes commandements et sanctifient Ton grand Nom et L'unifient en secret et en public, ainsi qu'il est dit: « face aux fils d'Adam! » (Psaumes 31, 20).

 

149

 

Rabbi Rekhoumaï dit: Ceci nous enseigne qu'elle est lumière pour Israël.

Mais la Torah est lumière au sens où il est écrit: « ...car le commandement est une lampe et la Torah est une lumière » (Proverbes 6, 23).

Disons: La lampe, c'est le commandement, Lumière, c'est la Thorah orale; lumière, c'est la Thorah écrite.

En fait, de ce qu'elle existait déjà, la lumière est appelée lumière.

Ceci se compare à une modeste chambre au fond de la maison.

Bien qu'il fasse jour et qu'une grande lumière soit dans l'Univers, on ne voit rien dans cette chambre, à moins qu'on y introduise une lampe.

Ainsi, pour la Thorah orale: bien que ce soit elle la Lumière, elle a besoin de la Thorah écrite pour lever ses contradictions et creuser ses mystères.

 

150

 

 

Rabbi Rekhoumaï dit: Que signifie ce qui est écrit: « ...et les remontrances de l'instruction sont un chemin de vie » (Proverbes 6, 23)?

Ceci enseigne que quiconque s'adonne à l'étude de l’œuvre Commencement et de l'œuvre du Char ne peut pas ne pas trébucher, ainsi qu'il est dit: « Et cette ruine, prends-la sous ta main » (Isaïe 3, 6).

Ce sont choses que l'homme ne peut surmonter sans avoir trébuché sur elles. Et la Thorah parle les remontrances de l'instruction, mais, en vérité, il a mérité le chemin de vie.

C'est pourquoi celui qui veut mériter dans le chemin de vie, doit supporter les « remontrances de l'instruction ».

 

151

 

Une autre explication: La vie, c'est la Thorah, ainsi qu'il est dit: « Tu choisiras la vie » (Deutéronome 30, 19).

Et il est écrit: « car là est ta Vie et ta longévité » (Deutéronome 30, 20).

Et qui veut y être  méritant rejettera les jouissances du corps et accueillera le joug des commandements.

Et s'il lui advient des souffrances, il les recevra à partir de l'amour.

Et il ne dira pas: Puisque j'observe la volonté de mon Créateur et que j'étudie la Thorah chaque jour, pourquoi m'advient-il ces souffrances?

En fait, il les recevra à partir de l'amour.

Et alors, il méritera le chemin de la Vie parfaite.

Car qui connaît la science du Saint, béni soit-il ?

Et il doit dire à propos de tout: « Tu es juste, YHVH, et droiture sont tes jugements » (Psaumes 119, 137).

Et tout acte de justice et de connaissance qui vient du Ciel, c'est pour le Bien.

 

152

 

Tu as dit: Son Trône.

Or nous disons que c'est la Couronne du Saint, béni soit-Il, ce qui est  conforme à ce que nous disons : « Israël fut couronné par trois couronnes: la couronne du Sacerdoce, la couronne de la Royauté et la couronne de la Torah au-dessus d'elles » (Pirké Aboth 4, 13).

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait un vase beau et parfumé.

Et il l'aimait beaucoup.

Parfois il le mettait sur sa tête: et là sont les phylactères de la tête; parfois il le prenait sur son bras, dans le noeud des phylactères du bras; parfois il le prêtait à son fils pour qu'il festoie avec lui ; parfois il est appelé Son trône, car sur son bras il le porte comme un talisman, comme une apparence de trône.

 

153

 

Et que signifie la septième?

C'est le désert des Cieux.

Et pourquoi s'appelle-t-elle « cieux »?

En fait, parce qu'elle est ronde comme la tête.

Et ceci enseigne que les eaux sont à sa droite, le feu à sa gauche, et elle-même au milieu.

Elle est Scha Maïm, de esch, feu et de maïm, eaux.

Et elle introduit la paix entre eux.

Le feu vient et trouve de son côté la midah du feu, et les eaux viennent et trouvent en partant de leur côté la midah des eaux.

Et c'est ce que signifie « Il fait la paix dans Ses hauteurs » (Job 25, 2).

 

154

 

La septième n'est-elle simplement la sixième?

En fait, ceci enseigne que là est le Palais de la Sainteté.

Et elle porte toutes.

Et elle est pensée comme deux.

Et c'est la septième.

Et que signifie-t-elle?

La Pensée qui n'a ni fin ni limite.

Et ainsi, ce lieu-ci n'a ni fin ni limite.

 

155

 

La septième, c'est l'Orient du monde.

Et c'est de là que vient la semence d'Israël.

C'est que la colonne vertébrale s'étend du cerveau de l’Homme, jusqu'au sexe.

Et c'est de là vient la semence, ainsi qu'il est écrit: « De l'Orient Je ferai venir ta semence » (Isaïe 43, 5).

Lorsqu'Israël est bon, c'est de ce lieu que Je ferai venir ta semence et J'inaugurerai pour toi une semence nouvelle.

Lorsqu'Israël est méchant, de la semence qui était déjà venue dans le monde. C'est pourquoi il est dit: « Une génération s'en va, une génération vient » (Ecclésiaste 1, 4).

Ceci enseigne qu'elle était déjà venue.

 

156

 

Et que signifie ce qui est écrit: « ...de l'Occident Je te rassemblerai » (Isaïe 43, 5)?

A partir de cette midah qui penche toujours vers l'Occident.

Pourquoi l'appelle-t-on Occident?

Parce que c'est là que se mélange toute la semence.

Parabole: Ceci se compare à un fils de roi qui avait une belle et pudique fiancée dans sa chambre.

Et il prenait de la maison de son père des objets précieux et les lui apportait toujours.

Et elle acceptait le tout, mais le cachait toujours et mélangeait le tout.

A la fin des jours, il voulut voir ce qu'elle avait amassé et ce qu'elle avait rassemblé.

Tel est le sens de ce qui est écrit: « ...et de l'Occident Je te rassemblerai ».

Et qu'est-ce que cela signifie, la maison de son père?

Ainsi qu'il est écrit: « ...de l'Orient Je ferai venir ta semence » (Isaïe 43, 5).

Ceci enseigne que de l'Orient Il fait venir, qu'Il sème en Occident et qu'ensuite Il rassemble ce qu'Il a semé.

 

157

 

La huitième, que signifie-t-elle?

Le Saint, béni soit-Il, a un Juste unique dans son monde.

Et Il l'aime parce qu'il maintient le monde tout entier et parce qu'il est son fondement et parce que c'est lui qui le nourrit, le fait germer, le fait grandir et le garde.

Il est désiré et aimé en haut, désiré et aimé en bas.

Il est redoutable et majestueux en haut, redoutable et majestueux en bas, et doux et agréable en haut, doux et agréable en bas.

Et il est le fondement de toutes les âmes. de vie

Mais tu as dit: la huitième et tu as dit le fondement de toutes les âmes. Pourtant, il est écrit: « ...et au septième jour, Il a chômé et a repris haleine » (Exode 31, 17).

Oui, elle est la septième parce qu'elle fait l'équilibre parmi celles qui sont six.

Il y en a trois au-dessus et trois au-dessous, et c'est elle qui établit l'équilibre entre elles.

 

158

 

Et pour quelle raison l'appelle-t-on la septième? Est-ce parce qu'elle fut au septième?

Non. Mais parce que le Saint, béni soit-Il, a chômé pendant le Schabath, dans cette midah, ainsi qu'il est écrit: « ...car six jours a faits YHVH les cieux et la terre et au septième jour, Il a chômé, et a repris haleine » (Exode 31, 17).

Cela enseigne que chaque jour a sa Parole qui est son Seigneur, non pas parce qu'il aurait été créé en lui, mais parce qu'il accomplit en lui la production qui avait été remise dans sa main.

Tous accomplirent leurs productions et établirent leurs œuvres.

Alors vint le septième jour et il accomplit sa production.

Et tous se réjouissaient, y compris le Saint, béni soit-il.

Et non seulement cela, mais encore elle faisait grandir leurs âmes supérieures, ainsi qu'il est écrit: « ...et au septième jour, Il a chômé et a repris haleine » .

 

159

 

Et qu'est-ce que ce repos?

Le fait de demeurer durant ce temps sans travail, et c'est remettre.

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait sept jardins.

Et, dans le jardin central, il y avait une fontaine jaillissante dont les eaux venaient d'une source vive.

Trois à sa droite et trois à sa gauche.

Après que la fontaine eût accompli son oeuvre et se fût remplie, tous se réjouirent, car ils dirent: C'est pour nos besoins qu'elle se remplit.

Elle les arrosa et les fit grandir.

Et eux attendaient et se reposaient.

Et elle arrosa les sept.

Et c'est ce qui est écrit: « De l'Orient Je ferai venir ta semence » (Isaïe 43, 5).

Serait-ce un parmi les autres et elle l'arroserait?

En fait, dis: il arrose le coeur, et le coeur les arrose ensuite tous.

 

160

 

Rabbi Berekhiah s'assit et questionna:

Que signifie ceci que nous disons toute la journée : « le monde à venir », sans connaître le sens de ce que nous disons?

Le « monde à venir » est traduit par le Targoum « le monde venant, le monde qui est en train de venir, le monde qui ne cesse de venir depuis l'origine ».

Que signifie « le monde venant, le monde qui est en train de venir, le monde qui ne cesse de venir depuis l'origine »?

Cela enseigne qu'avant que le monde fût créé, il monta dans la Pensée de créer une grande Lumière pour illuminer.

Et fut créée une grande Lumière sur laquelle aucune créature n'aurait pu dominer.

Le Saint, béni soit-Il, vit que rien ne pouvait en porter le fardeau.

Il en prit la septième partie et la mit pour eux à la place.

Et le reste, Il le mit en réserve pour les justes aux « temps à venir ».

Et Il dit: S'ils sont méritants avec cette septième partie et s'ils la gardent, Je leur donnerai celui-ci pour le monde dernier.

Tel est le sens du « monde à venir », lequel était déjà venu depuis avant les six jours du Commencement.

C'est ce que veut dire le verset: « Qu'elle est grande, cette Tienne bonté que Tu réserves pour ceux qui Te craignent, etc. » (Psaumes 31, 20).

 

161

 

Que signifie ce qui est écrit: « Et ils arrivèrent à Elim où il y avait douze sources d'eaux et soixante-dix palmiers et ils campèrent au bord des eaux » (Exode 15, 27)? Et qu'y a-t-il de si digne de louange dans soixante-dix palmiers? Dans un lieu quelconque il y en a mille!

En fait, le mérite aux prototypes.

Mais il y eut pour eux un symbole dans ces palmiers, ainsi qu'il est écrit: « Et ils arrivèrent à Mârâh et ils ne purent boire aux eaux de Mârâh parce qu'elles étaient amères » (Exode 15, 23).

Ceci nous enseigne que le vent du Nord s'était mêlé, ainsi qu'il est dit : « Et il cria vers YHVH et YHVH lui indiqua un bois et il le jeta dans les eaux et les eaux s'adoucirent »(Exode 15, 25).

Aussitôt, le Saint, béni soit-Il, étendit Sa main sur Satan et l'amoindrit.

Car sans cela Israël n'aurait pas pu demeurer ferme devant lui, ainsi qu'il est écrit: « C'est là qu'Il lui imposa un statut et un droit et c'est là qu'Il le mit à l'épreuve » (Exode 15, 25).

Ceci enseigne que ce fut à ce moment que Satan s'attacha à eux afin de les faire disparaître de ce monde, ainsi qu'il est écrit: « Et le peuple murmura contre Moïse, en disant: que boirons-nous? » (Exode 15, 24).

Et il continua d'invectiver Moïse, de sorte que celui-ci cria vers YHVH et il fut exaucé.

Et que signifie: « ...et YHVH lui indiqua un bois »?

Ceci enseigne que l'Arbre de vie entourait ces eaux.

Et Satan vint et l'enleva de là afin de pouvoir invectiver Israël et les inciter à pécher contre leur Père qui est aux cieux.

Et il leur dit: A présent, vous allez entrer dans le désert; délicieuses sont ces eaux qui sont amères, elles sont bonnes puisque vous en avez en abondance. Mais dans le désert, vous n'en trouverez même pas pour laver vos mains et vos faces. Et vous mourrez de faim et de soif, d'être dévêtus et de manquer de tout.

Ils vinrent à Moïse et lui dirent ce qu'il en était.

Il les repoussa.

Il vit qu'il n'avait pas prise sur eux: il se déchaîna contre Israël et contre Moïse.

Et le peuple vint murmurer contre Moïse: Déjà ici nous manquons d'eau, que boirons-nous dans le désert?

Satan vint dénaturer leur parole à Moïse afin de les inciter à pécher.

Mais aussitôt que Moïse vit Satan, il se mit à crier vers YHVH « et YHVH lui indiqua un bois ».

C'était cet Arbre de Vie que Satan avait retiré et qu'il jeta dans les eaux qui en devinrent douces.

C'est là que le Saint, béni soit-Il, imposa à Satan un statut et un droit et c'est là qu'Il mit à l'épreuve Israël.

Et  le Saint, béni soit-Il, vint avertir Israël et lui dit: « Si tu écoutes la voix de YHVH, ton Dieu, etc. » (Exode 15, 26).

 

162

 

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait une belle fille que d'autres convoitaient.

Il avait connaissance de la chose, mais il ne pouvait se quereller avec ceux qui entendaient vouer sa fille à une mauvaise engeance.

Il alla dans sa maison pour l'avertir.

Il lui dit: Ma fille, ne fais pas attention aux paroles de ces  ennemis et ils n'auront pas de pouvoir sur toi. Ne sors pas à la porte de la maison. Fais ton travail dans ta maison. Ne reste pas oisive, ne serait-ce qu'une seule heure et ils ne pourront te voir et ne pourront te nuire. Car ils n'ont qu'une seule midah: ils s'écartent de toute voie bonne et choisissent toute voie mauvaise. Et lorsqu'ils voient un homme marcher fermement sur une bonne voie et s'y tenir constamment, ils le haïssent.

Et qui est-ce là?

Le Satan.

Ceci enseigne que le Saint, béni soit-Il, a une midah qui s'appelle le Mal.

Et elle est au Nord du Saint, béni soit-Il, ainsi qu'il est écrit: « C'est de la porte du Nord que souffle le Mal sur tous les habitants de la terre » (Jérémie 1, 14). Autrement dit: Tout mal qui vient à tous les habitants de la terre vient du Nord.

 

163

 

Et que signifie-t-elle, cette  midah unique?

C'est la forme de la main.

Et elle a beaucoup de messagers.

Et leur nom à tous est: Mal, Mal.

Certes, il y a parmi eux des petits et des grands, mais ce sont eux qui rendent coupable le monde parce que le Thohou est du côté septentrional et le Thohou n'est rien d'autre que le Mal qui étonne le monde jusqu'à ce qu'il pèche.

Et tout mauvais penchant qu'il y a dans l'Homme vient de là.

Et pourquoi fut-il mis à gauche?

Parce qu'il ne lui a pas été conféré de pouvoir sur le monde entier, mais sur le Nord.

Et il n'a d'habitude que dans le Nord, ne veut se tenir qu'au Nord.

Car s'il était au Sud, pendant qu'il apprendrait la voie du Sud et la manière dont il pourrait les séduire, les jours qu'il y séjournerait, il apprendrait et n'inciterait pas à pécher.

Voilà pourquoi il est toujours au Nord, à gauche.

C'est cela même qui est écrit: « Car le penchant du coeur de l'homme est mauvais  dès sa jeunesse » (Genèse 8, 21).

Il est mauvais dès sa jeunesse et il ne penche que vers la gauche car il y est déjà habitué.

C'est pourquoi le Saint, béni soit-Il, dit à Israël: « Si tu écoutes bien la voix de YHVH, ton Dieu, et fais ce qui est droit à Ses yeux et prêtes l'oreille à Ses commandements (et non pas aux commandements du mauvais penchant) et observes toutes Ses lois (et non  pas  les lois du mauvais penchant), Je suis ton guérisseur » (Exode 15, 26).

 

164

 

Et de quel profit est le mauvais penchant?

Parabole: Ceci se compare à un roi qui établit des préfets pour les provinces de son royaume, pour les travaux et pour les commerces et auprès de chacun d'eux un préposé aux dépôts de bonne nourriture et un autre préposé au dépôt de pierres à bâtir.

Tout le monde venait acheter aux dépôts de bonne nourriture.

Vint celui qui était préposé au trésor de pierres, et il vit ce qu'on achetait. Il devint jaloux.

Que fit-il? Il envoya ses messagers détruire les maisons faibles, car contre les fortes il ne pourrait rien.

Il dit: De toutes façons, au lieu de s'efforcer de détruire une seule maison parmi les fortes, ils en détruiront vingt parmi les faibles.

Tous viendont et achèteront des pierres à bâtir chez moi et je ne serai plus ruiné du fait de mes compagnons.

C'est ce que signifie le verset: « C'est de la porte du Nord que souffle le Mal sur tous les habitants de la terre » (Jérémie 1, 14).

Et ensuite : « Car Me voici, J'appelle toutes les familles issues des royaumes du Nord. Oracle de YHVH: Elles viendront et chacune mettra son trône à l'entrée des portes de Jérusalem, etc. » (Jérémie 1, 15).

Et le Mal sera leur occupation et le mauvais penchant, lui aussi, sera toujours à l'œuvre.

Qu'en est-il de ce qui est écouté?

Que Satan penche vers le bas.

Il est celui qui incline le monde entier vers le creux de la faute, car il est écrit: « Et il se dirigea vers elle sur le chemin » (Genèse 38, 16).

Et le Targoum le traduit par « et il fit un détour ».

Et il est écrit: « ...détourne-toi et passe outre » (Proverbes 4, 15).

 

165

 

« Soixante-dix palmiers » (Exode 15, 27), quelle en est la raison?

En fait, ils avaient accepté devant eux les commandements tels qu'il faut les comprendre dans ce qui est écrit: « Si tu écoutes bien la voix de YHVH, ton Dieu »( Exode. 15, 26). Aussitôt après : "et ils arrivèrent à Elim » (Exode 16, 26).

Que signifie Elim?

Mon Dieu, quoi.

« Et il y avait là douze sources d'eau » (Exode 15, 27).

Le Saint, béni soit-Il, mit là pour eux d'abord des sources d'eau et ensuite il leur rendit des pierres, ainsi qu'il est écrit « ...et douze pierres » (Josué 4, 9).

Quelle en est la raison?

Parce que d'abord la Thorah était dans le monde: elle est comparée aux eaux, puis, elle fut établie en un lieu fixe, ce qui n'est pas le cas des eaux qui tel jour sont ici et le lendemain ailleurs.

 

166

 

Que signifient « soixante-dix palmiers »?

Ceci enseigne que le Saint, béni soit-Il, a soixante-dix tailles et elles puisent leurs boissons dans les douze simples.

De même que les eaux sont simples, de même celles-ci sont simples.

Et d'où savons-nous que palmier signifie taille?

De ce qu'il est écrit: « cette taille qui est la tienne est semblable à un palmier » (Cantique des Cantiques 7, 8).

En outre, il y a parmi les palmiers soixante-dix espèces, ainsi qu'il est écrit: « et soixante-dix palmiers et ils ne se ressemblaient pas entre eux, et les productions des uns n'étaient pas comme celles des autres et le goût des uns ne ressemblait pas au goût des autres » (Zebahim 12 b).

 

167

 

Mais tu as dit: soixante-dix palmiers, soixante-dix tailles.

Pourtant, tu as bien dit: soixante-douze.

En fait, ils sont soixante-et-onze, plus Israël: soixante-douze.

Mais ils ne sont pas dans l'ensemble.

Mais tu as bien dit: soixante-dix?

En fait, l'un est le prince Satan.

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait des fils.

Il leur acheta des esclaves.

Il leur dit: Voici: à vous part égale.

L'un d'eux dit: Je ne veux pas avec eux. Car j'ai le pouvoir de leur arracher tout.

Le roi dit: Puisque c'est ainsi, il n'y aura pas pour toi de partage avec eux.

Et il fit tout ce qu'il pouvait: il sortit et les guetta sur le chemin.

Il leur montra beaucoup d'or et des pierres précieuses et des armées.

Et il leur dit: Venez avec moi.

Que fit le roi? Il rangea ses armées et les armées de tous ses fils.

Et il les montra aux esclaves et leur dit: Ne soyez pas trompés par ce trompeur qui vous dit que ses armées sont plus nombreuses que mes armées. Voici les armées de ce fils filou qui cherche à vous dépouiller. Quant à vous, ne l'écoutez pas, car d'abord il vous flattera avec ses paroles afin que vous tombiez dans ses pièges, puis il rira.

Vous êtes mes esclaves et je vous ferai tout le bien si vous ne l'écoutez pas et si vous vous écartez de lui, car il est le prince préposé au thohou, à propos duquel il est dit : « Et vous ne vous écarteriez que pour suivre le thohou » (I Samuel 12, 21), qui ne profite ni ne sauve, car elles sont thohou.

Elles ne peuvent que nuire.

Voici ce que je vous conseille: « Si tu écoutes bien la voix de YHVH, ton Dieu, et fais ce qui est droit à Ses yeux, et prêtes l'oreille à Ses commandements, et observes toutes Ses lois », du fait que tu observes toutes Ses lois, « toutes les maladies que J'ai imposées à l'Egypte, Je ne te les imposerai pas à toi » (Exode 15, 26).

Pourquoi dit-t-il tout cela?

En fait, c'est pour lui fermer toutes les portes afin qu'il ne te trouve pas tantôt mou et tantôt dur.

Et dans l'observance de toutes Ses lois, « toutes les maladies que J'ai imposées aux Egyptiens » (Exode 15, 26) par sa main, « Je ne te les imposerai pas » (Exode 15, 26).

Que signifie: « car Moi, Je suis ton guérisseur »? Et quand les a-t-il frappés?

En fait, quand il vient et frappe, « Moi, YHVH, Je suis ton guérisseur ».

 

168

 

Et que signifie ce que tu as dit huitième?

C'est parce que les huit y commencent et que les huit y finissent, selon le calcul.

Mais elle, dans sa production, elle est septième.

Et que signifient ces choses qui commencent par elle?

Les huit jours de l'Alliance de la circoncision.

Et ces huit ne sont en fait que sept.

Et pour quelle raison Saint, béni soit-Il, dit-il huit?

Parce qu'il y a huit extrémités dans l'homme.

Et quelles sont-elles?

La main droite et la gauche, le pied droit et le gauche, la tête et le tronc et le lieu de l'Alliance et sa femme qui forme avec lui un couple. Car il est écrit: « Et il s'attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2, 24).

Ce sont les huit. Et à eux correspondent les huit jours de la circoncision.

Et les autres huit ne sont en fait que sept, parce que le tronc et l'Alliance sont un.

Telles sont donc les huit Paroles.

 

169

 

La neuvième, que signifie-t-elle?

Il lui dit: La neuvième et la dixième sont ensemble, l'une en face de l'autre.

L'une est plus élevée d'une voie de cinq cents ans.

Et elles sont comme deux roues.

L'une penche vers le côté du Nord.

Et l'autre penche vers le côté de l'Occident.

Et elles se prolongent jusqu'à la terre inférieure.

Et que signifie inférieure?

Et elle est la fin de la Schekinah du Saint, béni soit-Il.

Elle se trouve sous Ses pieds, ainsi qu'il est dit: « Les cieux sont Mon trône et la terre l'escabeau de Mes pieds » (Isaïe 66, 1).

Et là se trouve l'éternité du monde d'en bas, ainsi qu'il est écrit: « pour l'éternité des éternités, pour le Triomphe des Triomphes » (Isaïe 34, 10).

 

170

 

Que signifie « pour l'éternité des éternités, pour le triomphe des triomphes »?

En fait, c'est là un Netsakh.

Et lequel est-ce?

Celui qui penche vers l'Occident.

Et le deuxième, quel est-il?

Celui qui penche du côté du Nord.

Et le troisième est celui d'en bas.

Troisième! mais n'as-tu pas parlé de deux roues du Char?

En fait, dis plutôt: La limite de la Schekinah est aussi netsakh.

C'est ce que signifie « pour l'éternité des éternités, pour le triomphe des triomphes ».

Netsakh, un; netsakhim, deux.

Voilà donc les trois.

 

171

 

Ses disciples lui dirent: Du haut vers le bas, nous connaissons; du bas vers le haut, nous ne connaissons pas.

Il leur dit: Mais n'est-ce pas la même chose du bas vers le haut et du haut vers le bas?

Ils dirent: Notre Maître, celui qui monte n'est pas comme celui qui descend, car celui qui descend descend dans une course et celui qui monte n'est pas ainsi.

Il leur dit: Sortez et regardez!

Il s'assit et il les questionna:

La Schekhinah pour le bas est-elle comme la Schekhinah pour le haut?

Et que signifie cette Schekhinah?

Dis: C'est la lumière émanée de la Lumière première qui est Sagesse.

Elle aussi entoure le Tout, ainsi qu'il est dit: « Toute la terre est remplie de Sa gloire » (Isaïe 6, 3).

Quelle est sa fonction ici?

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait sept fils et qui avait assigné à chacun sa place.

Il leur dit: Asseyez-vous, l'un au-dessus de l'autre.

Celui qui était en bas dit: Je ne m'assiérai pas en bas et je ne m'éloignerai pas de vous.

Il leur dit: Voici: je vous entoure et je vous vois tout le jour.

Et c'est ce qui est signifié par: « Toute la terre est remplie de Sa gloire ».

Et pour quelle raison demeure-t-Il parmi eux?

Pour les maintenir debout et les faire subsister.

 

172

 

Et que sont ces fils?

Je vous ai déjà dit que le Saint, béni soit-Il, a sept formes saintes.

Et toutes ont leur correspondance dans l'homme, ainsi qu'il est dit: « Car à l'image de Elohim, Il a fait l'Homme »(Genèse 9, 6), « A l'image d'Elohim, Il le créa. Mâle et femelle, Il les créa » (Genèse 1, 27).

Les voici : la jambe droite et la gauche; la main droite et la gauche; le tronc de l'Alliance; et la tête.

Voilà donc six.

Mais tu as dit qu'elles sont sept.

La septième est dans la femme, ainsi qu'il est écrit: « et ils deviendront une seule chair » (Genèse 2, 24). Et elle fut prise de ses côtes, ainsi qu'il est écrit: « Et Il prit une de ses côtes » (Genèse 2, 21).

Il dit: Oui, de ses côtes. Mais a-t-il une côte?

Oui, comme tu le dis. « ...et pour la côte du Tabernacle » (Exode 26, 20).

Et le Targoum traduit: « et pour le côté du Tabernacle ».

Et quel côté y a-t-il en lui?

Parabole: Ceci se compare à un roi qui avait conçu dans son coeur de planter dans son jardin neuf arbres mâles, et c'étaient tous des palmiers.

Il dit: S'ils sont tous du même genre, il ne leur sera pas possible de subsister.

Que fit-il?Il planta un cédrat parmi eux.

Et ce fut l'un de ces neuf qu'il avait conçus dans son coeur comme devant être mâles.

Et le cédrat, qu'est-il?

La femelle et c'est ce que signifie ce qui est écrit: « le fruit de l'arbre hadar » (Lévitique 23, 40), « des branches de palmiers » (Lévitique 23, 40).

Que signifie « le fruit de l'arbre hadar »?

Ce que le Targoum traduit par « le fruit de l'arbre qui produit cédratiers et branches de palmiers ».

 

173

 

Que signifie hadar?

C'est la magnificence du Tout.

C’est la magnificence du Cantique des Cantiques, où il est dit : « Qui est celle qui apparaît comme l'aurore, brillante comme la lune, sans tache comme le soleil, terrible comme des bataillons ? » (Cantique des Cantiques 6, 10).

Cela se rapporte au nom de la femelle.

C'est pour cela que la femelle fut prise d'Adam.

Car il ne serait pas possible au monde inférieur de subsister sans la femelle.

Et pour quelle raison s'appelle-t-elle femelle?

Parce que ses trous sont larges et qu'elle a plus de trous que l'homme.

Et quels sont-ils?

Les trous des mamelles et celui de la matrice et celui du réceptacle.

 

174

 

Et pourquoi as-tu dit que le Cantique des Cantiques est la magnificence?

Oui, c'est la magnificence de tous les livres saints.

Comme le dit Rabbi Yokhanan: Tous les livres sont saints et toute la Thorah est sainteté,  mais le Cantique des Cantiques, est sainteté des saints.

Et que signifie le saint des saints?

En fait, c'est la sainteté pour les saints.

Et que sont ces saints?

Ce sont ceux qui correspondent aux six extrémités dans l'homme.

Et la sainteté est pour eux, la sainteté pour eux tous.

 

175

 

Et que signifie sainteté?

C'est le cédrat car il est la magnificence du Tout.

Et pourquoi s'appelle-t-elle « hadar »?

Ne lis pas hadar, mais plutôt celui qui habite: c'est le cédrat qui est séparé du bouquet du loulab.

Pourtant, le commandement du loulab ne peut s'accomplir qu'avec lui et il est aussi lié au tout car il est lié avec chacun d'eux et il est uni avec tous.

 

176

 

A quoi correspond le loulab?

Il correspond à la colonne vertébrale, car il est dit ceci: « ...et des branches d'arbre touffu » (Lévitique 23, 40).

A quoi servent-elles?

Les branches doivent le couvrir dans sa majeure partie.

Et si ses branches ne le couvrent pas dans sa majeure partie, il n'est rien du tout.

Pourquoi cela?

Parabole: Ceci se compare à un homme qui a ses bras et avec eux il protège sa tête.

Voici: ses bras : cela fait deux, et avec sa tête, cela fait trois.

Et voici: branche, à gauche; touffu, à droite; arbre, qui arrive au milieu.

Et pour quelle raison est-il dit : arbre?

Parce qu'il représente la racine de l'arbre.

 

177

 

Que signifie « et des saules de rivière » (Lévitique 23, 40) ?

Ils correspondent aux jambes de l'homme qui sont deux.

Et que signifie dans la langue ancienne « saules de rivière »?

C'est parce que le plus grand parmi eux est vers l'Occident et parce que c'est de là qu'il suce la force.

Et celui qui est vers le Nord est plus petit d'une marche de cinq cents ans et il s'enfuit au nord-ouest.

Et il produit là, et il en porte le nom.

Ce sont là les deux saules.

 

178

 

Autre explication: Saules de rivière parce que parfois ils mélangent leurs productions l'une à l'autre.

Et que signifie « et des saules de rivière »?

Dis ceci: c'est à cause du nom du lieu où ils sont fixés et qui s'appelle rivière, ainsi qu'il est dit: « Toutes les rivières marchent vers la mer, et la mer ne se remplit pas » (Ecclésiaste 1, 7).

Et que signifie cette mer?

Dis ceci: C'est le cédrat.

Et d'où savons-nous que chacune de ces sept midoth s'appelle rivière?

De ce qu'il est écrit: « Et de Matanah à Nakhaliel » (Nombres 21, 19).

Ne lis point « Nakhaliel », mais « les rivières de Dieu ».

Et toutes les six marchent par le même chemin unique vers la mer.

Et quel est ce chemin unique?

Il assure l'équilibre entre les deux, ainsi qu'il est écrit: « Devant lui marche la peste et la fièvre brûlante jaillit sur ses pieds » (Habacuq 3, 5).

Et toutes marchent vers ce même canal, et de ce canal, vers la mer.

C'est ce qui est exprimé par: « ...et de Matanah à Nakhaliel », de cet endroit où il fut donné et qui est le cerveau, vers Nakhaliel, « et de Nakhaliel à Bamoth » (Nombres 21, 19).

Et que signifie bamoth?

Comme le traduit le Targoum: « vers la hauteur »

Que signifie « vers la hauteur »?

C'est la segolah qui suit le zarka.

« Et de Bamoth, au plateau qui est dans la campagne de Moab, au sommet du Pisgah qui regarde du côté du désert et de Bamoth au plateau, qui est dans la campagne de Moab » (Nombres 21, 20), qui est tout préparé à l'avance.

Et que signifie celui qui est dans la campagne de Moab?

Ne lis pas Moab, lis plutôt « à partir du père », ce père dont il est dit: « Parce qu'Abraham a obéi à Ma voix et qu'il a suivi Mon observance, Mes commandements, Mes lois, etc. » (Genèse 26, 5).

Et que signifie cette campagne?

C'est celle qui est « au sommet du Pisgah » (Nombres 21, 19) et aussi « qui regarde du côté du désert », ce que le Targoum par ciel.

Et à propos de ce canal, il est dit: « Fontaine des jardins, puits d'eaux vives, ruisseaux dévalant du Liban » (Cantique des Cantiques 4, 15).

Et que signifie Liban?

Dis ceci : C'est la Sagesse.

Que signifie: « et des saules de rivière »(Lévitique 23, 40)?

Dis ceci: C'est ce qui donne un héritage à Israël.

Et ce sont les deux roues du Char.

 

179

 

Il enseigna: Il y a dix sphères célestes et elles sont dix Paroles.

Chacune de ces sphères a sa Parole, non pas qu'elle tourne en elle, mais elle l'entoure.

Ce monde-ci est comme un grain de sénevé dans un anneau à cacheter.

Pourquoi cela?

Grâce au vent qui y souffle et qui l'y fait subsister.

Si le vent tombait, ne serait-ce qu'une seule heure ou le temps d'un seul clin d'oeil, le monde serait détruit.

 

180

 

Ce monde-ci a trois sphères.

Et comment cela?

Ce monde-ci penche vers le côté du Nord et vers le Sud.

Comment cela?

Nord-Ouest-Sud-Nord-Ouest: c'est la première sphère qui nous entoure.

Tu penses au Nord-Ouest là-haut?

Dis plutôt: Sa force est au Nord.

C'est la jambe gauche.

Et au-dessus est une deuxième sphère et elle est toute Ouest.

Tu penses à l'Ouest là-haut?

Dis plutôt: Sa force est à l'Ouest.

Voici: elles sont les éternités du monde.

Au-dessus, une troisième sphère et sa force est à l'Ouest-Sud.

Et que signifie la force précédente que tu as dite deuxième?

Dis ceci: c'est la jambe de la droite et du droit.

C'est le fondement du monde dont il est dit: « Et le Juste est le fondement du monde » (Proverbes 10, 25).

La deuxième force se tient debout derrière le Char; la première force devant et le juste, le « fondement du monde », au milieu.

Il est issu du Sud du monde et il est le prince élevé sur les deux autres.

Dans sa main se trouve aussi l'âme de tout vivant car il est le vivant des mondes.

Tout ce qui est appelé création a été fait par lui et c'est à son propos qu'il est écrit : « Il a chômé et a repris haleine »(Exode 31, 17) et il est la midah du jour de Schabath et il est dit à son propos : « Souviens-toi du jour du Schabath pour le sanctifier » (Exode 20, 8) et il est aussi écrit: « Observe » (Deutéronome 5, 12).

Cela se rapporte à la septième, et sur la septième, les Ecritures disent: « Vous observerez Mes Schabath et vous révérerez Mon sanctuaire » (Lévitique 19, 30).

Et quelle est cette septième midah?

La midah du Bien du Saint, béni soit-Il.

 

181

 

Et pour quelle raison dit-il: « Vous observerez mes Schabath » (Lévitique 19, 30) et non pas « mon Schabath »?

Parabole: Ceci se compare à un roi qui a une belle fiancée.

Et chaque semaine il la fait venir pour passer un jour avec lui.

Le roi a des fils beaux et qu'il aime.

Il leur dit: Puisqu'elle est ainsi, réjouissez-vous aussi de la même façon pendant le jour de mes joies, car pendant les vôtres, moi, je peinais.

Et ainsi vous, en faisant de la même façon, vous glorifierez le Mien.

 

182

 

Et pour quelle raison « souviens-toi » (Exode 20, 8), et « observe » (Deutéronome 5, 12)?

Souviens-toi, pour le mâle et observe pour la fiancée.

Et pour quelle raison « ...et vous révérerez Mon sanctuaire » (Lévitique 19, 30)?

Gardez-vous des pensées licencieuses, car Mon Sanctuaire est saint.

Pourquoi?

Parce que, Moi, YHVH, Je vous sanctifie de tous côtés.

 

183

 

Et pour quelle raison disons-nous « pour tout ce qu'Il a créé, etc., béni soit le Vivant des Mondes » et ne disons-nous pas « pour tout ce que Tu as créé »?

En fait, nous bénissons le Saint, béni soit-Il, qui a répandu sa Sagesse sur ce Vivant des Mondes, et c'est celui-ci qui donne tout.

 

184

 

Et pour quelle raison disons-nous: « ...qui nous a sanctifiés par Ses commandements et qui nous a ordonné... » et ne disons-nous pas: « ...qui nous as sanctifiés par Tes commandements et qui nous as ordonné... »?

Ceci nous enseigne que le Vivant des Mondes contient en lui tous les commandements.

Dans sa miséricorde pour nous, il nous les a donnés pour nous sanctifier par eux.

Puissions-nous en être dignes!

Et pour quelle raison?

Lorsque nous sommes dignes dans ce monde-ci, nous sommes destinés au monde à venir qui est grand.

Et dans sa main le trésor de toutes les âmes.

Et lorsqu'Israël est bon, les âmes sont dignes de sortir et de venir dans ce monde-ci.

Et s'il n'est pas bon, elles ne sortent pas.

C'est ce que nous disons: le fils de David ne viendra pas tant que ne seront pas épuisées toutes les âmes qui sont dans le tronc.

Que signifie « toutes les âmes qui sont dans le tronc »?

Dis ceci: Toutes les âmes qui se trouvent dans le tronc de l'Homme.

Les âmes neuves ont été dignes de sortir et alors le fils de David vient. Il est digne de naître.

Alors, son âme sort neuve au milieu de toutes les autres.

Parabole: Cela se compare à un roi qui avait une armée.

Il leur envoya du pain, de quoi manger en quantité.

Or, ils étaient nonchalants et ils ne le mangèrent ni ne le gardèrent.

Le pain moisit et se corrompit.

Il vint pour inspecter et pour examiner s'ils avaient de quoi manger et s'ils mangeaient ce qu'il leur avait envoyé.

Il trouva leur pain moisi et découvrit qu'ils avaient honte de demander un autre pain et de dire: Celui-ci, nous ne l'avons pas gardé et nous en demandons un  autre.

Le roi se fâcha, prit ce pain moisi et ordonna de le faire sécher et de le rendre à peu près mangeable.

Et il jura: A ces  hommes je ne donnerai pas d'autre pain tant qu'ils n'auront pas mangé tout ce pain moisi.

Et il le leur renvoya.

Que firent-ils? Ils décidèrent de le partager entre eux.

Ils le partagèrent, et chacun d'eux prit sa part.

Le prudent mit sa part à l'air, la garda et la mangea bonne.

L'autre la prit et en mangea avec avidité.

Il mangea ce qu'il mangea et abandonna le reste.

Il ne le garda pas car il en était dégoûté.

Il se corrompit davantage et moisit et il ne put plus du tout le manger.

Et il resta tant sur sa faim qu'il mourut.

On lui demanda compte de son corps: « Pourquoi t'es-tu tué toi-même »?

Ne vous suffit-il pas de laisser d'abord dépérir le pain?

Lorsqu'il vous a été retourné doux, vous l'avez laissé dépérir.

Et toi tu as laissé dépérir ta part; tu étais trop paresseux pour la garder.

Et ce n'est pas encore assez, tu t'es tué toi-même.

Il répondit: Seigneur, qu'aurais-je pu faire?

Il lui répondit: Tu aurais dû la garder.

Et si tu dis que tu ne le pouvais pas; tu aurais dû jeter les yeux sur tes compagnons et tes voisins qui partageaient le pain avec toi et voir comment ils faisaient et gardaient et essayer de garder comme eux.

Et on l'interrogea encore: Pourquoi t'es-tu tué toi-même?

Non seulement tu as laissé dépérir le pain, mais pire encore, tu as tué la matière de ton corps et tu as abrégé tes jours, ou du moins tu en as été la cause.

Il aurait été possible qu'un fils élevé soit issu de toi, qui t'aurait sauvé toi-même de ton dépérissement et d'autres de leurs propres dépérissements.

C'est pourquoi de tous côtés, se multiplieront pour toi les souffrances.

Il fut troublé et il répondit: Que pouvais-je faire, puisque je n'avais plus de pain? Et de quoi aurais-je pu vivre?

On lui dit: Si tu avais travaillé et peiné sur la Thorah, tu ne répondrais pas si sottement et avec une telle insolence.

D'après ta façon de répondre, tes paroles montrent que tu n'as pas travaillé et que tu n'as pas peiné sur la Thorah.

N'est-il pas écrit de la Thorah: « que l'homme ne vit pas seulement de pain, mais que l'homme vit de tout ce qui sort de la bouche de YHVH » (Deutéronome 8, 3)?

Tu aurais dû chercher,approfondir, interroger sur la question de savoir quelle est la chose qui fait vivre l'homme.

Et que signifie « tout ce qui sort de la bouche de YHVH »?

Dis ceci: il vit par la Thorah,car c'est elle qui sort de la bouche de YHVH.

De là on déduit que « l'ignorant n'est jamais pieux ».

S'il n'est pas charitable envers Lui, comment serait-il possible de l'appeler pieux?

 

185

 

Et comment sera-t-il charitable envers son Créateur?

Par l'étude de la Thorah, car quiconque étudie la Thorah, comble de bienfaits son Créateur, comme il est écrit: « Il chevauche les cieux grâce à ton aide » (Deutéronome 33, 26).

En disant cela tu dois entendre: En étudiant la Thorah pour elle-même, vous M'aidez, et Moi Je « chevauche les cieux ».

Et alors « dans sa majesté sur les nuées » (Deutéronome 33, 26).

Et que signifie « nuées »?

Dis ceci: « Dans les chambres des chambres », ce que le Targoum traduit par « et sa Parole dans les cieux des cieux ».

C'est pourquoi il est dit: « L'homme ne vit pas que de pain, mais de tout ce qui sort de la bouche de YHVH »(Deutéronome 8, 3).

C'est la Thorah qui est sortie de la bouche de YHVH.

C'est par elle que l'homme vit.

Et l'insensé répond avec insolence.

Abandonne l'insolence et ne réponds pas comme tu l'as fait!

C'est pour cela qu'il est puni.

Et quelle est sa punition?

Je l'ai déjà expliqué.

 

186

 

Que signifie ce qui est écrit: « Le sage répond-il avec la Science de l'esprit? » (Job 15, 2). Qu'est-ce donc que la Science de l'esprit?

En fait, c'est une Science qui est proche de l'esprit, ainsi qu’il est écrit: « Et sur lui se posera l'esprit de YHVH, esprit de Sagesse et d'Intelligence » (Isaïe 11, 2).

Sagesse, ensuite Intelligence.

Et dans l'Intelligence: Conseil, Force, Science et Crainte de YHVH.

Mais tu nous as dit: le Conseil, c'est l'acte de Charité; l'Intelligence, c'est la midah de la Justice; la Science, c'est la Vérité.

Et ainsi, c'est par la Science que l'homme distingue la Vérité et la crainte de YHVH est le trésor de la Thorah.

Voici ce que, moi, j'ai dit: en fait, cela est en haut.

Comme le dit rabbi Aqiba: Tout ce que le Saint, béni soit-Il, a créé, Il l'a créé l'un en en face de l'autre, ainsi qu'il est écrit: « Dieu a fait correspondre l'un à l'autre » (Ecclésiaste 7, 14).

Et que signifie le trésor de la Thorah?

Comme il est écrit: « La crainte de YHVH, c'est Son trésor! » (Isaïe 33, 6).

C'est pourquoi l'homme doit d'abord craindre les cieux et ensuite étudier la Thorah.

Parabole : Ceci se compare à un homme qui vint pour acheter du miel de dattes et n'apporta pas de vase pour le déposer.

Il dit: Je vais le mettre dans mon sein. Il le mit dans son sein.

Ce lui fut lourd à porter. Il eut peur que ses vêtements ne se déchirent et ne s'abîment et il le jeta en cours de route.

Il fut puni deux fois: une fois parce qu'il avait abîmé la nourriture, une fois parce qu'il avait perdu son argent.

 

187

 

Et la crainte de YHVH, c'est elle qui est en haut.

Elle est dans la paume du Saint, béni soit-Il.

Elle est aussi Sa puissance.

Cette paume s'appelle « le plateau du mérite » parce qu'elle fait pencher le monde vers le plateau du mérite, et c'est ce  que  signifie ce qui est écrit: « Et il est animé par la crainte de YHVH. Il ne jugera pas sur ce qui apparaîtra à ses yeux et ne tranchera pas sur ce que ses oreilles auront entendu » (Isaïe 11, 3), mais il fait pencher le monde entier vers le plateau du mérite.

Et c'est de là que provient le Conseil et c'est de là que provient la Santé du monde et de là le « Pasteur, la Pierre d'Israël » (Genèse 49, 24)

Et c'est le lieu appelé , dont il est dit: « Et est le lieu secret de Sa puissance » (Habacuq 3, 4).

 

188

 

Puisque ce mot s'est présenté, précise.

Que signifie: précision?

Dis-nous ce que signifie ceci: « …et des rayons sortent de Sa main » (Habacuq 3, 4) et pourquoi il est dit « rayons » d'abord et ensuite « Sa main ». Il aurait fallu dire « Ses mains ».

Il n'y a pas là de difficulté. C'est ainsi qu'il est écrit : « Et la colère de Moïse s'enflamma et « de ses mains » il jeta les Tables, etc. » (Exode 32, 19). « De sa main », selon l'Ecriture.

Et c'est ainsi qu'il est écrit: « …et ainsi ses mains furent ferme jusqu'au coucher du soleil » (Exode 17, 12). Il n'est pas dit fermes.

Ils lui dirent: Rabbi, nous te soumettons un problème difficile et toi tu ne fais que cacher ta réponse. Tu as enseigné, notre Maître, qu'on répond en premier à la première question et ensuite à la suivante.

Que demandez-vous?

« Des rayons sortent de Sa main ».

Oh, par le Temple! Je viens de vous l'expliquer par l'Ecriture!

Ils étaient dans l'embarras.

Quand il s'aperçut qu'ils étaient embarrassés, il reprit et leur dit:  N'est-il pas vrai que les eaux furent là et que d'elles est sorti le feu?

Ils lui dirent: Tout le monde le dit.

S'il en est ainsi, les eaux contiennent le feu.

Rabbi, et que signifie « rayons »?

Il leur dit: Les cinq rayons, ce sont les doigts qui sont dans la main droite de l'homme.

 

189

 

Notre Maître, toi-même ne nous as-tu pas dit, au nom de rabbi Yokhanan, que ce sont en réalité les deux bras du monde?

Il leur dit: Oui, mais ici ce sont les rayons qui vont du Soleil vers les deux rayons qui sont en dessous.

Et quels sont-ils?

Il leur dit avec colère: Ta tête.

Et au-dessus, qu'y a-t-il?

Il leur dit: La Crainte de YHVH.

 

190

 

Et que signifie cette « crainte de YHVH »?

C'est la première Lumière, dont Rabbi May dit: Il est écrit: « Et Dieu dit: Que la lumière soit, et la lumière fut » (Genèse 1, 3), et il n'est pas dit: « et il en fut ainsi ».

En fait, ceci enseigne que cette lumière était très grande et qu'aucune créature ne pouvait la regarder.

Le Saint, béni soit-Il, la mit en réserve pour les justes des temps à venir.

Elle est la midah de toute marchandise qui est dans le monde.

Elle est la force de la pierre précieuse appelée marbre noir et nacre.

Et pourquoi est-elle la midah de nacre?

En fait, ceci enseigne que le Saint, béni soit-Il, a pris une millième partie de son éclat et en a construit une belle pierre précieuse dans laquelle il encastra tous les commandements.

Vint Abraham qui demanda une force.

On lui donna cette pierre précieuse, mais il n'en voulut pas.

Il était digne et il prit sa propre midah, la charité, ainsi qu'il est écrit: « La charité à Abraham » (Michée 7, 20).

Vint Isaac qui demanda une force.

On la lui donna, mais il n'en voulut pas.

Il était digne et il prit la midah de la Force, qui est la terreur, comme il est écrit: « Jacob prêta serment par la terreur de son père Isaac » (Genèse 31, 53).

Vint Jacob qui la voulut, mais on ne la lui donna pas.

On lui dit: Puisqu'Abraham est en haut et Isaac en bas, toi, tu seras au milieu et tu les prendras les trois!

Et que signifie ici « milieu »?

C'est la Paix. Et il est écrit: « Tu donnes la Vérité à Jacob » (Michée 7, 20).

Vérité et Paix sont une seule et même chose, ainsi qu'il est dit: « ...des paroles de paix et de vérité » (Esther 9, 30).

Et il est dit encore: « Pourvu qu'il y ait la paix et la vérité durant mes jours! ».

Ceci est exprimé aussi par « ...et je te nourrirai de l'héritage de Jacob, ton  père » (Isaïe. 58, 14), c'est-à-dire d'un héritage complet qui comporte  la  « charité », la « terreur », la « vérité » et la « paix ».

C'est pourquoi il est dit: « La pierre que les constructeurs ont rejetée est devenue la pierre d'angle » (Psaume 118, 22).

La pierre qu'Abraham et Isaac, qui construisirent le monde, avaient dédaignée, était devenue à présent la pierre d'angle.

 

191

 

Et pourquoi l'ont-ils rejetée?

N'est-il pas dit: « Parce qu'Abraham a écouté Ma voix et gardé Mes observances, Mes commandements, Mes lois et Mes enseignements" (Genèse 26, 5)?

Que signifie « Mes observances »?

Ainsi parla la midah de la Grâce: Durant tous les jours où Abraham fut au monde, je n'étais pas obligée, moi, de remplir ma mission.

Car Abraham se tenait là à ma place et gardait mes observances.

En effet, telle est ma mission: j'innocente le monde. Même lorsqu'ils sont coupables, je les innocente. De plus, je leur fais opérer un retournement et fais pénétrer dans leur coeur le désir d'accomplir la volonté de leur Père qui est dans les cieux.

Tout cela, Abraham le faisait, ainsi qu'il est écrit: « Et il planta un tamaris à Bersabée et invoqua là le nom de YHVH, El d'Eternité » (Genèse  21, 33).

Il rangea son pain et son eau pour tous ceux qui passaient dans le monde.

Il les innocentait et adressait ses paroles à leur coeur: « Qui servez-vous? Servez YHVH, Dieu des cieux et de la terre ».

Et il prêchait jusqu'à ce qu'ils opèrent leur retournement.

Et d'où savons-nous que même les coupables, il les innocente ?

De ce qu'il est dit: « Cacherai-Je à Abraham ce que Je vais faire, alors qu'Abraham deviendra une grande et puissante nation et que par lui seront bénies toutes les nations de la terre ? » (Genèse 18, 17-18).

En fait, Je le rendrai digne, car Je savais qu'il implorerait pour eux miséricorde et les innocenterait.

Et comment est-il possible de dire que le Saint, béni soit-Il, ne savait pas qu'ils ne pouvaient être sauvés?

En fait, Il l'a dit afin de le rendre digne.

A ce sujet, on a dit: « Qui vient pour se purifier, on l'aide. Qui vient pour se souiller, on lui ouvre les portes ».

Que signifie « on lui ouvre les portes » ?

Ces portes qui sont toujours ouvertes.

 

192

 

« Mes commandements, Mes lois et Mes enseignements » (Genèse 26, 5).

Il dit: Puisque je n'ai pas voulu de cette chose précieuse, je garderai Ses commandements.

Et que signifie « Mes enseignements »?

En fait, même l'enseignement oral et les discussions savantes qui sont gardées en haut, Abraham les connaissait et les faisait subsister.

 

193

 

Et que signifie: « De là le Pasteur, la Pierre d'Israël » (Genèse 49, 24)?

C'est de là que se nourrit la « Pierre d'Israël ».

Et que signifie « de »?

Dis ceci: Le Juste suprême.

Et qui est-ce?

C'est la grande Lumière cachée et c'est le marbre noir. La Pierre qui réside au-dessous d'elle s'appelle nacre.

Et que signifient les « rayons » dont il est dit: « des rayons sortent de Sa main à Lui »? (Habacuc 3, 4)?

Ce sont les cinq doigts de la main droite.

 

194

 

Rabbi Rekhoumaï dit: Voici la tradition que j'ai reçue:

Lorsque Moïse chercha à connaître la Science de Son Nom glorieux et redoutable, béni soit-il, et dit: « Fais-moi voir Ta Gloire » (Exode 33, 18), il voulait savoir pour quelle raison à tel juste le bien et à tel juste le mal, à tel méchant le bien et à tel méchant le mal, mais on ne lui a pas donné cette connaissance.

On ne lui a pas donné cette connaissance, comment le sais-tu?

En fait, on ne lui a pas fait connaître ce qu'il cherchait.

Alors, tu peux concevoir que Moïse ne connaissait pas ce mystère?

En fait, Moïse disait: Je connais les voies de ces forces, mais je ne sais comment la Pensée s'y répand.

Je connais que dans la Pensée est la Vérité, mais je ne connais pas son partage.

Il a cherché à connaître, mais on ne lui a pas fait connaître.

 

195

 

Pourquoi à tel juste le bien et à tel juste le mal?

Parce que ce juste-ci était jadis un méchant et qu'à présent il est puni.

Ainsi, on le punit pour ce qu'il a fait aux jours de sa jeunesse? Pourtant, Rabbi Simon dit qu'on n'est puni au Tribunal d'en haut qu'à partir de vingt ans et en haut.

Il leur dit: Je n'ai pas parlé pas quant à moi de cette vie. J'ai parlé quant à moi de ce qui fut jadis.

Ses compagnons lui dirent: Jusqu'à quand voileras-tu tes paroles?

Il leur dit: Sortez et regardez.

Parabole: Ceci se compare à un homme qui planta dans son jardin, des  vignes en espérant qu'elles feraient des raisins, mais elles firent des lambruches.

Voyant qu'elles n'avaient pas réussi, il planta, clôtura, répara les brèches et débarrassa les ceps de leurs lambruches.

Et il planta encore une seconde fois, vit qu'elles n'avaient pas réussi, clôtura, planta, après avoir débarrassé et vit qu'elles n'avaient pas réussi et arracha.

Et il planta encore combien de fois?

Il leur dit: Jusqu'à mille générations, car il est écrit: « La parole qu'Il a promulguée pour mille générations » (Psaumes 105, 8).

Tel est le sens de ce qu'on dit: neuf cent soixante quatorze générations ont été dans l'indigence.

Et le Saint, béni soit-Il, se leva et les planta dans chaque génération.

 

196

 

Rabah dit: Si les justes le voulaient, ils pourraient créer le monde.

Qu'est-ce qui fait qu'il n'en va pas ainsi?

Vos iniquités, ainsi qu'il est écrit: « Mais vos iniquités ont mis une barrière entre vous et votre Dieu » (Isaïe 59, 2).

S'il n'y avait vos iniquités, il n'y aurait aucune barrière entre vous et Lui.

Ainsi, Rabah créa un homme et l'envoya chez Rabbi Zéra.

Il advint que lorsqu'il lui parlait, il ne répondait pas.

S'il n'y avait eu vos iniquités, il aurait répondu.

Et à partir de quoi aurait-il répondu?

A partir de son âme supérieure.

Cela signifie-t-il que l'homme a une âme pour la lui communiquer?

Oui, car il est écrit « Et Il insuffla dans ses narines une âme de vie » (Gen. 2, 7).

L'homme a-t-il donc une âme de vie?

S'il n'y avait vos iniquités qui font que l'âme supérieure, n'est pas pure, il n'y aurait pas de séparation entre vous et lui, ainsi qu'il est écrit : « Tu l'as fait de peu inférieur à Elohim » (Psaumes 8, 6).

Que signifie « de peu »?

Cela veut dire qu'il a des iniquités et que le Saint, béni soit-Il, non.

Béni soit-Il et grandement béni Son Nom pour l'éternité.

Il n'y en a pas en Lui, mais le penchant provient néanmoins de Lui.

De Lui, là-haut? Tu le penses?

En fait, dis plutôt: Il venait de Lui jusqu'à l'arrivée de David qui le tua.

Car il est écrit: « ...et mon coeur est blessé au fond de moi » (Psaumes 109, 22).

Ainsi parla David: Puisque j'ai pu le dominer, « le mal n'habite pas en Toi » (Psaumes 5, 5).

Et par quel moyen a-t-il pu dominer sur lui?

Par l'étude, qu'il n'interrompit ni le jour ni la nuit, et ainsi il lia la Thorah d'en haut.

Car chaque fois qu'un un homme étudie la Thorah pour elle-même, la Thorah d'en haut s'attache au Saint, béni soit-Il.

C'est ce que nous disons: Que l'homme étudie toujours la Thorah, même si ce n'est pas pour elle-même, car par l'étude qui n'est pas faite pour elle-même, il arrivera à celle qui est faite pour elle-même.

Cette Thorah dont tu as parlé, que signifie-t-elle?

C'est la fiancée parée et couronnée en qui sont contenus tous les commandements.

Elle est le trésor de la Thorah et elle est la fiancée du Saint, béni soit-Il, ainsi qu'il est écrit: « La Torah que nous a prescrite Moïse est l'héritage de la communauté de Jacob »(Deutéronome 33, 4).

Ne lis pas: « héritage »,  mais « jeune épouse ».

Comment cela?

Lorsqu'Israël s'occupe à la Thorah pour elle-même, elle devient la jeune épouse du Saint, béni soit-Il, et quand elle est la jeune épouse du Saint, béni soit-Il, elle est un héritage pour Israël.

 

197

 

Rabbi Amoraï s'assit et questionna: Pourquoi Tamar fut-elle digne que soient issus d'elle Péreç et Zérakh?

Parce qu'elle avait pour nom Tamar.

Et cette Tamar, soeur d'Amnon ?

Elle fut faite pour cela.

Et pour quelle raison s'appellent-ils Péreç et Zérakh?

Péreç s'appelle ainsi à cause de la lune parce que la lune tantôt décroît et tantôt s'accroît.

Zérah s'appelle ainsi à cause du soleil parce que le soleil brille toujours de la même façon.

Mais lui, Péreç était le premier-né et le soleil est plus grand que la lune!

Il n'y a pas là de difficulté, car il est écrit : « et il tendit la main » (Genèse 38, 28) et il est écrit: « et ensuite sortit son frère qui avait à la main le fil écarlate » (Genèse 38, 29 ou 30), et on l'appela du nom de Zérakh, car c'est lui qui aurait dû être le premier-né.

A cause de Sa joie, le Saint, béni soit-Il, qui avait prévu que sortirait de lui Salomon, lequel composerait un jour le Cantique des Cantiques, Il le renvoya.

 

198

 

Pourquoi s'appelle-t-elle Tamar et pas d'un autre nom ?

Parce qu'elle est femelle.

Tu penses à la femelle là-haut?

En fait, parce qu'elle contient le mâle et la femelle, car tous les palmiers dattiers contiennent le mâle et la femelle.

Comment cela?

C'est que le loulab est mâle et son fruit de par son extérieur est mâle, et de par son intérieur il est femelle.

Comment cela?

Les noyaux de datte sont fendus comme la femme.

Ce qui leur correspond, c'est la force de la lune en haut.

Le Saint, béni soit-Il, créa l'Homme mâle et femelle, ainsi qu'il est dit: « Mâle et femelle Il les créa » (Genèse 1, 27).

Est-il possible de parler ainsi? Pourtant, il est écrit ceci: « Et Elohim créa l'Homme à Son image, à l'image d'Elohim, Il le créa » (Genèse 1, 27), et ensuite l'Ecriture s'exprime ainsi: « Je lui ferai une aide semblable à lui » (Genèse 2, 18), puis: « Il prit une de ses côtes et referma la chair à la place » (Genèse 2, 21).

En fait, dis: Il est écrit à leur sujet: « formation », et il est écrit : « fabrication » et il est écrit : « création ».

Lorsqu'Il fit l'âme supérieure, Il fabriqua.

Il les fit mâle et femelle: Il les créa.

Formation: lorsqu'Il greffa l’âme supérieure sur le tronc et assembla l'esprit.

Et d'où savons-nous que « formation » est dans la langue ancienne « assemblage »?

De ce qu'il est écrit: « YHVH Elohim forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel et il les fit venir vers l'homme afin de voir comment il les appellerait, etc. » (Genèse 2, 19).

C'est ce qui est écrit : « Mâle et femelle Il les créa » ( Genèse 5, 2) et il est écrit : « Et Elohim les bénit » (Genèse 1, 28).

 

199

 

L’âme de la femelle provient de la femelle et l’âme du mâle du mâle.

C'est pourquoi le serpent suivit Eve.

Il disait: « Puisque sa neschamah provient du côté Nord, je la séduirai rapidement ».

Et en quoi consistait cette séduction?

Pour coucher avec elle.

 

200

 

Ses disciples lui demandèrent: Comment la chose s'est-elle passée?

Il leur dit: Samaël le méchant complotait avec toutes les armées d'en haut contre son Maître.

Etant donné que le Saint, béni soit-Il, dit: « ...dominez sur les poissons de la mer et les oiseaux des cieux » (Genèse 1, 28), il dit: Comment pourrions-nous l'inciter à pécher et le chasser de devant Lui?

Il descendit avec toutes ses armées et chercha sur la terre un allié semblable à lui.

Il rencontra le serpent et celui-ci avait l'aspect d'un chameau.

Il monta sur lui et alla vers la femme.

Il lui dit: « Est-ce que Elohim a dit: Vous ne mangerez d'aucun arbre du jardin? » (Genèse 3, 1).

(Je demanderai davantage et j'ajouterai afin qu'elle ôte).

Elle dit: Il ne nous interdit que le fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin. Elohim a dit: « Vous n'en mangerez pas et vous n'y toucherez pas de peur d'en mourir ».

Elle a ajouté deux choses. Elle dit: « du fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin » et, en fait il n'est parlé que de « l'arbre de la connaissance »(Genèse 2, 17). Et elle dit: « vous n'y toucherez pas de peur d'en mourir ».

Que fit Samaël le méchant?

Il alla toucher l'arbre.

Et l'arbre dit en criant: Méchant! N'y touche pas! comme il est dit: « Que ne m'atteigne pas le pied de l'orgueil et que la main des méchants ne me mette pas en fuite! Les voilà tombés, les malfaisants, renversés sans pouvoir se relever » (Psaumes 36, 12-13).

Il alla dire à la femme: Vois, j'ai touché l'arbre et je n'en suis pas mort. Touche-le toi aussi, et tu ne mourras pas.

La femme alla toucher l'arbre et vit l'Ange de la Mort qui venait à sa rencontre.

Elle dit: Malheur à moi! Maintenant, je vais mourir et le Saint, béni soit-Il, fabriquera une autre femme et la donnera à Adam.

Puisqu'il en est ainsi, je le pousserai à en manger avec moi.

Si nous mourons, mourons tous les deux, et si nous gardons la vie, gardons la vie tous les deux.

Elle prit et mangea des fruits de l'arbre, et en donna aussi à son mari.

Ses yeux à lui s'ouvrirent « et ses dents furent agacées » (Jérémie 31, 29).

Il lui dit: Qu'est-ce donc que cela que tu m'as donné à manger pour que mes dents soient agacées?

Ainsi seront agacées les dents de toutes les générations!

Il s'assit au tribunal de Vérité, Celui qui est dit: « Juge juste » (Psaumes 9, 5), et Il appela Adam et lui dit: Pourquoi t'es-tu enfui de devant Moi?

Il lui dit: « J'ai entendu Ta voix dans le jardin et j'ai eu peur parce que j'étais nu et je me suis caché » (Genèse 3, 10). Parce que jétais nu devant Celui dont je suis l'oeuvre, parce que j'étais nu devant Celui qui m'a formé, parce que j'étais nu devant Celui qui m'a fabriqué, comme il est dit: « parce que j'étais nu et je me suis caché ».

Quel était le vêtement d'Adam?

Une peau d'ongles.

Lorsqu'il eut mangé des fruits de l'arbre, la peau d'ongles lui fut arrachée et il se vit nu, ainsi qu'il est dit : « Qui t'a appris que tu es nu? » (Genèse 3, 11).

Adam dit devant le Saint, béni soit-Il: Maître de tous les mondes, quand j'étais seul, est-ce que j'ai péché contre Toi?

En fait, la femme que Tu m'as donnée, c'est elle qui m'a détourné de tes paroles, comme il est dit: « La femme que Tu m'as associée » (Genèse 3, 12).

Le Saint, béni soit-Il, lui dit: Il ne te suffit pas de pécher, en plus tu as incité Adam à pécher!

Elle dit devant Lui: Maître de tous mondes, c'est le serpent qui m'a trompée pour que je pèche contre Toi!

Dieu les fit venir tous les trois et prononça un jugement de neuf malédictions, et la mort.

Il précipita Samaël le méchant et tout son clan du lieu saint qui était le sien, il le précipita à partir des cieux et il coupa les pieds du serpent et le maudit plus que toutes les bêtes des champs et que tous les animaux domestiques et il ordonna pour lui que sa peau lui serait arrachée tous les sept ans.

Et Samaël fut puni car il fut fait prince d'Esaü le méchant.

Aux temps à venir, quand le Saint ,béni soit-Il, extirpera le royaume d'Edom -puisse la chose se produire de nos jours!-, Il l'abaissera d'abord, ainsi qu'il est dit : « YHVH demandera des comptes à l'armée des hauts des hauteurs » (Isaïe 24, 21).

La réprobation, la mort, le châtiment. Tout cela parce qu'elle a ajouté à l'ordre du Saint, béni soit-Il.

C'est pour cela qu'il est dit: « Celui qui ajoute, ôte ».

Que le Nom éclaire nos yeux par la lumière de Sa Thorah!

Qu'Il mette dans nos coeurs Sa crainte et nous rende dignes de L'invoquer, Celui qui éclairera les coeurs, réveillera le coeur de l'Intelligence et fera resplendir aux yeux la splendeur!

 



[1][1] Il fut, au Ier siècle, l'un des plus grands Maîtres de la Doctrine secrète. Il eut pour disciple Rabbi Ischmaël ben Elischa qui assura la charge de Grand-Prêtre aux derniers jours du second Temple.

[2][2] C'est que les positions qu'il défend avaient de quoi choquer les autorités religieuses de l'époque: il place au-dessus de tout un Nom hébraïque de Dieu (En, le Néant, que les kabbalistes ultérieurs nommeront En-Soph, le Sans-Limite) qui ne se trouve nulle part dans la Bible; soutient qu'il peut y avoir conflit entre les aspects inférieurs du Divin; et, pour finir, affirme possible la déification de l'homme! On comprend que Maïmonide ait pu juger hérétique un tel ouvrage et ait réclamé qu'on le jette au feu.