Platon

 



Il s'exprime symboliquement dans une lettre aux amis de Dion.

La paternité de cette lettre n'est pas établie, elle reflète en tous cas la pensée du milieu platonicien de son époque.

"Beaucoup de personnes ont écrit et peut être écriront sur le but suprême de ma philosophie, mais on ne doit attacher aucune foi à leurs paroles, soit qu'ils tiennent leurs assertions, soit de moi-même, soit d'une tierce personne ou qu'ils les aient inventées. Il n'y a aucun écrit de moi-même sur ce sujet et il ne me serait pas permis d'en écrire un pareil".

"Une telle chose ne peut s'exprimer en paroles comme d'autres doctrines. Il y faut une longue intimité avec l'objet de la connaissance et un effort assidu pour en pénétrer le fond; alors il semble qu'une étincelle jaillisse et allume dans l'âme une lumière qui dès lors s'entretient elle-même".

Il utilise également l'allégorie dans ses "mythes" dont celui de la caverne est le plus connu.

On cite souvent les polyèdres réguliers dont parle Platon, sans en donner une référence précise à son oeuvre. Leur description figure dans le Timée (tome 5, page 490, de l'édition des Belles Lettres de 1936). Euclide les décrit dans le XIIIème livre des Eléments. Ils seront dessinés par Léonard de Vinci pour illustrer "La Divine Proportion de Lucas Pacioli, par Dürer qui les développe, par Jamnitzer avec de luxuriantes variations en 1568, et de nombreux autres y compris Salvador Dali pour sa "Cène".

Ils sont ci-dessous représentés avec des dimensions permettant de les inscrire dans la même sphère.

La science a montré que la nature les utilise abondamment, réservant (apparemment)la forme pentagonale aux structures vivantes.

texte de Platon

La première espèce (en haut à gauche) :

Si l'on compose 4 angles solides, on a la première forme de solide qui a la propriété de diviser la sphère dans laquelle il est inscrit en parties égales et semblables.

La seconde espèce (en bas) :

La seconde espèce est formée des mêmes triangle . Quand ils ont été combinés pour former huit triangles équilatéraux, ils occupent un angle solide unique fiat de quatre angles plans.

la troisième espèce (centre, à droite)

La troisième a ( .....) 20 faces qui sont composées de triangles équilatéraux.

La quatrième espèce (centre, à gauche)

..... et la figure obtenue par cet assemblage est le cube qui a pour face six tétragones de côtés égaux.

La cinquième espèce (en haut, à droite)

Il restait encore une cinquième combinaison. Dieu s'en est servi pour achever le dessin de l'Univers.

     Le mythe de la caverne